Bagarres, ciseaux et jets de bouteilles : quand les fans de Johnny Hallyday attaquaient Les Charlots

·1 min de lecture

C’est un duel qui avait électrisé la chanson française dans les années 60 : la fameuse guerre entre Antoine et Johnny Hallyday. A l’époque, le rockeur faisait face à une période compliquée : en perte de vitesse à son retour du service militaire, l’idole des jeunes n’était plus tout à fait ce qu’elle était. C’est alors qu’a débarqué en 1966 le jeune chanteur Antoine, qui s’est amusé à piquer Johnny en chanson : d’abord dans les paroles des Élucubrations d'Antoine, puis dans celles de Je dis ce que je pense, je vis comme je veux. Deux forts succès au hit parade qui ont évidemment titillé son rival. Johnny Hallyday avait répliqué avec la chanson Cheveux longs et idées courtes et les deux hommes se sont affrontés par chansons et interviews interposés pendant des années. Dans l'émission Micro Miroir qui sera diffusée sur Melody TV ce 25 mars, Jean Sarrus se souvient de cette période. Membre des Charlots avec Gérard Rinaldi, Gérard “Phil” Filippelli, Luis Rego et Donald Rieubon, il a été pris malgré lui dans des affrontements parfois violents.

A leurs débuts, Les Charlots s’appelaient encore Les Problèmes et travaillaient avec Antoine. Et comme le raconte Jean Sarrus dans un extrait de Micro Miroir dévoilé par Télé-Loisirs, cette proximité avec le chanteur aux cheveux longs leur a causé bien des ennuis. « Quand on était en gala, les fans de Johnny nous agressaient. On était obligé de se payer des gardes du corps. On ne pouvait pas sortir sans se faire tondre, se faire attaquer, raconte-t-il, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Patrick Poivre d'Arvor accusé de viols : Florence Porcel sort du silence et demande à ce qu'il « soit jugé pour ses actes »
Demain nous appartient : qui est Sixtine Dutheil, l'interprète de Maud Meffre ?
PHOTO Yann-Alrick Mortreuil (Danse avec les stars) va devenir papa pour la première fois !
Un homme d'honneur : de quelle fiction la nouvelle série de TF1 est-elle l'adaptation ?
Nagui en pleurs en évoquant la fille autiste d’Hélène de Fougerolles : « J'ai la chance de la connaître »