Bagarre filmée en Seine-Saint-Denis : la police des polices enquête

·1 min de lecture
La scène s'est déroulée le mardi 19 avril, aux alentours de 16 heures, dans un hall d’immeuble du quartier des Tilleuls au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis).
La scène s'est déroulée le mardi 19 avril, aux alentours de 16 heures, dans un hall d’immeuble du quartier des Tilleuls au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis).

La scène se déroule le mardi 19 avril, aux alentours de 16 heures, dans un hall d'immeuble du quartier des Tilleuls au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). La vidéo montre un fonctionnaire de police de la brigade anticriminalité aux prises avec un jeune homme, dans la cage d'escalier. On entend distinctement le scénario : il s'agit, selon un des témoins, d'un « tête-à-tête », un duel aux poings entre le policier et un habitant. Le face-à-face se déroule porte du bâtiment fermée, des policiers barrent la route à des curieux aux comportements véhéments.

Souvent provoquées sur l'air du « tu joues au chaud parce que t'es avec tes collègues, viens, on se fait un tête-à-tête », les forces de l'ordre ne sont pas censées répondre à l'« invitation » à la bagarre. Mais parfois, certains « cèdent » comme en juin 2017 où un policier parisien affrontait à mains nues un résident du quartier de la porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris. Toutefois, ce genre de confrontation demeure assez rare. L'affrontement filmé avait été également largement diffusé sur les réseaux sociaux.

« Ne filme pas ! »

Au Blanc-Mesnil, on entend la voix d'un policier demander distinctement : « Ne filme pas ! » La police des polices a été saisie d'une enquête administrative pour faire la lumière sur les faits. S'agit-il effectivement d'une bagarre avec deux protagonistes volontaires, dont un fonctionnaire de police qui contreviendrait alors au Code de déontologie de la police national [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles