Badinter, Fourest, Malka, Gauchet : l'appel de 49 personnalités "pour une laïcité pleine et entière"

·1 min de lecture

Voici leur tribune : "On a tué un homme. De la manière la plus barbare et la plus expressive qui soit, dans le rituel codifié d'exécution religieuse de l'islam radical. On a assassiné un homme pour avoir accompli sa tâche avec modestie et sans frémir. On a exécuté un professeur qui remplissait la mission la plus noble, celle de contribuer à l'émancipation et à la construction de la conscience des jeunes élèves dont il avait la charge pédagogique et morale. On s'est attaqué au creuset de la République, son école.

Avec près de 300 morts dont le souvenir pèse sur nos cœurs depuis 2012, ce mort-là est l'électrochoc qui donne aux Français la force de ne plus accepter l'inacceptable. Et comme dans ces sursauts que peuvent accomplir les peuples souverains lorsqu'ils prennent conscience de leur unité, en quelques jours ce qui semblait impossible devient possible et s'accomplit même déjà.

"

Il est du devoir des responsables politiques d'insuffler une nouvelle dynamique

"

La remise en question permanente de la liberté d'expression et les assauts répétés contre notre école publique sont les symptômes évidents de la volonté ultime de nos ennemis : saper les fondements démocratiques de la République française. En voulant détourner une partie de la jeunesse de nos principes, en tentant de la liguer contre ses lois et ses institutions, c'est la promesse de tout un peuple que l'on tente d'arracher, c'est notre futur que l'on souhaite anéantir. Les Français en ont aujourd'hui conscience, dans ...


Lire la suite sur LeJDD