« Bad reprise » – Quand Johnny se perdit dans « San Francisco »

·1 min de lecture
Après l'Olympia 1967, Johnny fera son retour dans une version moins rock avec la chanson San Francisco.
Après l'Olympia 1967, Johnny fera son retour dans une version moins rock avec la chanson San Francisco.

Rouflaquettes imposantes, chemise bariolée, longs colliers de perles, chaîne dorée parsemée d?anneaux ésotériques? Sur cette pochette de disque, Johnny pose le regard perdu, rêveur, tendance chien battu. Oui, on parle bien de Johnny Hallyday. Son nom est écrit en grosses lettres jaunes sur fond bleu et le titre phare de ce super 45 tours court au-dessus de cette étrange photo : San Francisco.

Nous sommes en septembre 1967. Le rockeur chouchou des Français vient d?enregistrer l?adaptation française du morceau iconique de Scott Mckenzie qui a trusté la quatrième place des charts aux États-Unis pendant tout l?été. Ne nous y trompons pas : il n?est pas question de la « petite maison bleue adossée à la colline » de Maxime Le Forestier (qui n?ouvrira ses portes qu?en 1972), mais bien de San Francisco, l?hymne du fameux Summer of Love, cet « été de l?amour », qui a vu déferler en Californie une horde de jeunes tout en couronnes de fleurs, « peace and love » et psychotropes divers et variés, sonnant l?apogée du mouvement hippie. Pourquoi Hallyday s?est-il fourvoyé dans une reprise aussi éloignée de son univers habituel ? Mais que t?est-il arrivé, Johnny ?

« Si vous allez à San Francisco / Vous verrez des gens doux et gentils / Le long des rues de San Francisco / Parler de fleurs, devenir vos amis. » L?air placide, Johnny, veste fleurie cintrée, pantalon brillant, s?avance vers la caméra en susurrant sans grande conviction ces paroles d?une mièvrerie à toute épreuve [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles