Publicité

Des virus millénaires libérés par la fonte du permafrost : une menace pour notre planète ?

Unsplash

Depuis la découverte de virus millénaires, capturés dans le permafrost, qui commencent à se libérer de celui-ci au fur et à mesure du réchauffement du climat, des scientifiques se penchent sur les possibles conséquences qu'ils pourraient avoir sur les humains, mais aussi sur l'environnement. Selon une étude publiée dans la revue PLOS Computational Biology, si la plupart des pathogènes "zombies" qui ont été retrouvés ne sont pas dangereux pour notre santé à l'heure actuelle, ils pourraient survivre et évoluer pour devenir des espèces dominantes qui éradiqueraient des bactéries et virus existants. Ce qui pourrait être dévastateur pour les écosystèmes terrestres, et donc menacer la santé humaine.

La planète se réchauffe à une telle vitesse que chaque année, il pourrait y avoir autant de micro-organismes libérés dans la nature du fait de la fonte des glaces que le nombre estimé d'étoiles dans l'univers. Un chiffre qui dépasse l'entendement, et parmi lequel se cachent des pathogènes qui pourraient nous infecter. C'est pourquoi, afin de comprendre dans quelle mesure ce phénomène peut être une menace réelle pour nous et notre planète, des chercheurs du Centre commun de recherche de la Commission européenne ont réalisé une étude statistique. Et leurs calculs prennent d'abord en compte les risques écologiques posés par la libération imprévisible de ces anciens virus, bactéries, parasites sur nos écosystèmes "modernes".

"Nos simulations montrent que 1 % des rejets simulés d'un seul agent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Préparez-vous à admirer la dernière Super Lune avant un an
Nouvelle extinction de masse : le temps des mammifères est à moitié écoulé
Un trésor extraterrestre : la NASA ramène un morceau d'astéroïde sur Terre pour la première fois
Pourquoi certaines personnes pensent que la coriandre a un goût de savon?
Climats extrêmes : une expédition scientifique envoie 19 volontaires dans un désert de 50 °C