Back Market : le reconditionnement, un engagement écologique fort

Chaque année est généré plus d’un million de tonnes de déchets électronique, rien qu’en France. Un chiffre inquiétant, que l’obsolescence programmée et la course à la technologie ne font qu’aggraver. Mais pas de fatalisme. Même les produits high-tech peuvent faire l’objet d’une consommation responsable et durable. En premier lieu en favorisant les produits reconditionnés.

Le reconditionnement, pour apaiser la planète sans alléger le porte-monnaie

Saviez-vous que 85 % des émissions de CO2 d’un iPhone interviennent lors de sa production ? À l’heure où plus de 710 millions d’appareils électroniques sont vendus, chaque année, en France, réalisez combien la planète étouffe.

C’est un fait : en matière de technologie, notre époque est boulimique. Dans l’Hexagone, la durée de vie moyenne d’un smartphone est de 22 mois. Un symptôme dit d’obsolescence perçue (sentiment que son appareil est passé de mode, car un modèle plus récent vient d’arriver sur le marché), que les constructeurs ont tout intérêt (économique) à exploiter.

Pourtant, la durée de vie d’un smartphone est loin d’être aussi limitée qu’on le croit. Et c’est là tout le défi du reconditionnement : étirer au maximum la longévité de nos appareils, afin de ralentir des rythmes de production effrénés.

Remplacés, les composants essentiels (batteries, écran) des smartphones vendus sur...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi