Baccalauréat : en quoi consistent les épreuves de spécialité qui stressent les élèves ?

Les épreuves de spécialité du baccalauréat ont commencé ce mercredi à 14 heures. En attendant leur début, le stress est monté chez les plus de 500.000 lycéens. Un stress quelque peu amplifié par un sentiment de saut dans l'inconnu, car c'est la première fois qu'ont lieu les épreuves de spécialité . Dans un lycée parisien, avant de commencer les épreuves, tout le monde a le nez dans ses fiches de révisions.

"Réviser, c'est douter de son talent"

Les candidats profitent de leur avance pour une révision de dernière minute. "J'ai hâte que ça se passe, que ça se finisse", a avoué Clara, une lycéenne. Pauline, elle, y croit : "Je suis allée à la bibliothèque avec des copines pour réviser et je pense que ça devrait le faire. On est les premiers à les passer, ça met une pression en plus."

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Artur, lui, au contraire, est plutôt satisfait de ces nouvelles épreuves qui vont lui permettre de prendre un peu son temps : "Le bac, je le sens plutôt bien, on a fait tout le programme. Tout s'est bien passé. Je vais essayer d'avoir les meilleures notes."

Et il y en a d'autres, comme Gaëtan, qui ont déjà jeté l'éponge avant même d'être devant leurs copies. Il ne se sent pas très bien. "Je n'ai pas beaucoup révisé... Il faut dire que réviser, c'est douter de son talent. Donc on vise le cinq." Mais si le sujet lui plaît, il va quand même essayer de faire de son mieux. Verdict à la sortie.

Qu'est-ce qui change avec ce nouveau bac ?

Pour la pre...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles