Baccalauréat 2022 : les enseignants déchargés pour corriger les épreuves de spécialité

Pour corriger les épreuves de spécialité du bac qui ont été déplacées de mars à mai, les enseignants bénéficieront de décharges afin de libérer du temps.

Les enseignants auront droit à quatre demi-journées de décharge pour corriger les épreuves de spécialité du bac, qui se dérouleront du 11 au 13 mai, selon un texte publié jeudi par le ministère de l'Éducation nationale au Bulletin officiel de l'Éducation nationale.

Pour ces épreuves, reportées de mars à mai en raison de la pandémie de Covid et qui se tiennent pour la première fois depuis la réforme du lycée en 2019, les professeurs "bénéficieront d'un forfait maximum de quatre demi-journées libérées de cours pour correction" des copies, indique ce texte, signé par le directeur général de l'enseignement scolaire (Dgesco), Édouard Geffray.

"Ce forfait sera utilisable, au choix du professeur après accord du chef d'établissement, entre le 17 mai et le 3 juin 2022", précise-t-il.

"Une vraie satisfaction"

Une telle décharge était demandée par les syndicats enseignants. Le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, avait notamment réclamé "du temps pour assurer les missions liées à l'examen". Le SE-Unsa avait lui aussi demandé en avril au ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer "du temps libéré", jugeant "inconcevable de demander aux correcteurs d'assurer ces corrections en plus de leur travail d'enseignement et des diverses réunions".

"On aurait souhaité plus, mais on a une vraie satisfaction à ce que le ministère ait enfin bouclé" ce sujet, a réagi son secrétaire général, Stéphane Crochet. Pour Sophie Vénétitay, secrétaire générale du Snes-FSU, qui demandait une décharge d'une semaine, c'est également "une décision qui va dans le bon sens, même si on aurait préféré un peu plus de temps, parce qu'il y a quand même une charge de correction qui est importante".

Les épreuves de spécialité donneront le coup d'envoi des épreuves écrites du bac cette année, avant la philosophie le 15 juin et le français le 16 juin (en Première), suivis par le Grand oral entre le 20 juin et le 1er juillet. L'an dernier, ces épreuves de spécialité avaient été remplacées par du contrôle continu en raison du Covid.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Baccalauréat : le casse-tête du calendrier des épreuves

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles