Bac : après les annonces de Blanquer, le Mouvement national lycéen appelle à la mobilisation

·1 min de lecture

Les propositions faites mercredi par le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer n’ont pas calmé la fronde des syndicats lycéens. "Le mouvement va continuer, va s'amplifier. Vendredi, on était à 210 lycées bloqués, malgré toute la répression. On appelle dès lundi à la mobilisation des lycéens", a clamé Antonin Nouvian, secrétaire général du Mouvement national lycéen (MNL) samedi matin sur Europe 1.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"Jean-Michel Blanquer n'apporte pas de vraies solutions"

En cause : les aménagements pour le bac 2021. Des syndicats lycéens demandaient à ce que l’examen soit passé en contrôle continu, en raison de la crise sanitaire du Covid-19 qui a largement perturbé les cours depuis la rentrée. Jean-Michel Blanquer a cependant annoncé que le grand oral, épreuve phare qui doit avoir lieu pour la première fois cette année, serait maintenu. En revanche, pour l’épreuve de philosophie, la note de contrôle continu sera retenue si elle est meilleure que celle de l'épreuve écrite. "C'est du bricolage", a réagi Antonin Nouvian. "Jean-Michel Blanquer n'apporte pas de vraies solutions. Outre ce fait-là, il ne répond pas aux questions sanitaires et en plus, il oublie encore et toujours les lycéens issus du professionnel, les lycéens en CAP et en BTS", a-t-il poursuivi.

Sur Europe 1, Antonin Nouvian a également reproché à Jean-Michel Blanquer de ne pas avoir reçu toutes les organisations lycéennes. "Il a toujours refusé de rencontrer...


Lire la suite sur Europe1