Bac 2022: quels sujets possibles pour les épreuves de spécialité?

Un lycéen lors d'une épreuve du baccalauréat le 17 juin 2021 à Strasbourg (photo d'illustration) - Frederick Florin/AFP
Un lycéen lors d'une épreuve du baccalauréat le 17 juin 2021 à Strasbourg (photo d'illustration) - Frederick Florin/AFP

Top départ pour les épreuves de spécialité du bac. À partir de ce mercredi et jusqu'à vendredi, les quelque 523.199 candidats au bac général et technologique planchent pour la première fois sur ces épreuves, l'une des nouveautés de la réforme du bac.

Bien que cette réforme soit entrée en vigueur l'année dernière pour les élèves de terminale, ces épreuves avaient été annulées au profit du contrôle continu en raison de la pandémie (sauf pour les candidats libres qui n'y avaient pas échappé en 2021).

Dans certaines spécialités, les thématiques évaluées peuvent varier selon les années, qu'il s'agisse d'année impaire ou paire - comme cette année 2022 - précise le ministère de l'Éducation nationale. Certains thèmes, en revanche, peuvent être évalués chaque année. Toutes les annales sont à retrouver ici.

· HGGSP

Pour la spécialité histoire-géographie, géopolitique, sciences politiques (HGGSP), les candidats et candidates peuvent être évalués sur le thème 1 "de nouveaux espaces de conquête", le thème 2 "faire la guerre, faire la paix: formes de conflits et modes de résolution", le thème 3 "histoire et mémoires" ainsi que le thème 5 "l'environnement, entre exploitation et protection: un enjeu planétaire". Les thèmes 4 et 6 - "identifier, protéger et valoriser le patrimoine: enjeux géopolitiques" et "l'enjeu de la connaissance" - seront au menu de l'épreuve l'année prochaine (années impaires).

· HLP

En humanité, littérature, philosophie (HLP), seuls les chapitres "les expressions de la sensibilité" et "les métamorphoses du moi" dans l'objet d'étude "La recherche de soi" peuvent tomber à l'épreuve écrite.

En ce qui concerne le second objet d'étude, "l'humanité en question", seuls les chapitres "histoire et violence" ainsi que "l'humain et ses limites" peuvent faire l'objet d'un essai ou d'une interprétation.

· Littérature et langues et cultures de l'Antiquité

Pour la littérature et langues et cultures de l'Antiquité, seuls les objets d'étude "l'homme, le monde, le destin" et "croire, savoir, douter" peuvent faire l'objet de questions.

· Mathématiques

En mathématiques, sur la partie algèbre et géométrie, seul le chapitre "combinatoire et dénombrement" n'est pas au programme de l'épreuve.

Pour la partie analyse, les chapitres suivants ne peuvent pas non plus figurer au menu: "fonctions sinus et cosinus", "équation différentielle y' = ay, où a est un nombre réel ; allure des courbes", "équation différentielle y' = ay + b", "calcul intégral".

Quant à la partie sur les probabilités, seul le chapitre "succession d'épreuves indépendantes, schéma de Bernoulli" est évaluable.

· Numérique et sciences informatiques

En ce qui concerne l'enseignement de spécialité numérique et sciences informatiques, cinq exercices sont proposés. Le ou la candidate doit choisir trois exercices. À noter: le thème 1 "histoire de l'informatique" n'est pas au programme de l'épreuve.

Pour le thème 2 "structures de données", seul le chapitre sur les graphes ne peut pas tomber. Sur le thème 3 "bases de données", le chapitre "système de gestion de bases de données relationnelles" n'est pas non plus évalué. Pour le thème 4 "architectures matérielles, systèmes d'exploitation et réseaux", seul le chapitre "sécurisation des communications" n'est pas au programme de l'épreuve.

Pour le thème 5 "langages et programmation", les chapitres "notion de programme en tant que donnée, calculabilité, décidabilité" ainsi que "paradigmes de programmation" ne peuvent pas figurer parmi les exercices proposés. Enfin pour le thème 6 "algorithmique", seuls les chapitres "algorithmes sur les arbres binaires et sur les arbres binaires de recherche" ainsi que "méthode diviser pour régner" peuvent faire l'objet d'un exercice.

876450610001_6305861109112

· Physique-chimie

Pour la spécialité physique-chimie, tous les points du premier chapitre du thème "déterminer la composition d'un système par des méthodes physiques et chimiques" sont au programme de l'épreuve. Pour le chapitre 2 "modéliser l'évolution temporelle d'un système, siège d'une transformation", les candidats ne peuvent pas être interrogés sur la modélisation microscopique ainsi que le second point intitulé "modéliser l'évolution temporelle d'un système, siège d'une transformation nucléaire".

Pour le chapitre 3 de ce premier grand thème, "prévoir l'état final d'un système, siège d'une transformation chimique", seul le troisième point "forcer le sens d'évolution d'un système" ne peut pas tomber. En ce qui concerne le chapitre 4 "élaborer des stratégies en synthèse organique", seul le dernier point "stratégie de synthèse multi-étapes" n'est pas au programme de l'épreuve.

Dans le deuxième grand thème "mouvement et interactions", les candidats ne peuvent pas être évalués sur le troisième point "modéliser l'écoulement d'un fluide". Pour le troisième grand thème "l'énergie: conversions et transferts", seul le bilan thermique du système Terre-atmosphère ne fait pas l'objet d'une interrogation. Enfin pour le dernier thème "ondes et signaux", l'effet Doppler et la lumière par un flux de photons ne sont pas non plus évaluables à l'écrit.

· Sciences de la vie et de la Terre

Pour la spécialité sciences de la vie et de la Terre, certains chapitres ne sont pas au menu de l'épreuve. Dans le thème "la Terre, la vie et l'organisation du vivant", il s'agit de ceux traitant de l'inéluctable évolution des génomes au sein des populations, des mécanismes qui contribuent à la diversité du vivant et des traces du passé mouvementé de la Terre.

Dans le thème "enjeux planétaires contemporains", la domestication des plantes et les conséquences du réchauffement climatique ne sont pas évaluables à l'épreuve écrite. Enfin dans le dernier thème "corps humain et santé", seul le chapitre sur l'organisme débordé dans ses capacités d'adaptation ne peut pas faire l'objet d'une interrogation.

· Sciences de l'ingénieur

En ce qui concerne les sciences de l'ingénieur, dans la compétence 1 "innover", les candidats et candidates ne peuvent pas être examinés sur "imaginer une solution originale, appropriée et esthétique", "représenter une solution originale" et "matérialiser une solution virtuelle". En revanche, tous les points des compétences 2 et 3, "analyser" et "modéliser et résoudre", peuvent figurer parmi les sujets de l'épreuve.

Pour la compétence 4 "expérimenter et simuler", les chapitres "conduire des essais en toute sécurité à partir d'un protocole expérimental fourni" ainsi que "mettre en œuvre une simulation numérique à partir d'un modèle multi-physique pour qualifier et quantifier les performances d'un objet réel ou imaginé" sont exclus des sujets.

Enfin sur la compétence 5 "communiquer", "développer des tutoriels, établir une communication à distance", "travailler de manière collaborative" et "communiquer de façon convaincante" ne figurent pas non plus dans la liste des sujets. Aucun des points du thème "ondes et signaux" ne pourra non plus faire l'objet d'une évaluation.

· SES

En ce qui concerne les sciences économiques et sociales (SES), dans la partie "science économique" du programme, seuls les chapitres "quels sont les sources et les défis de la croissance économique?", "quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production?" et "quelles politiques économiques dans le cadre européen?" peuvent faire l'objet d'un sujet.

Dans les questionnements "sociologie et science politique", les chapitres "comment est structurée la société française actuelle?", "quelles mutations du travail et de l'emploi?" ainsi que "comment expliquer l'engagement politique dans les sociétés démocratiques?" peuvent faire l'objet d'un sujet.

Quant aux derniers questionnements "regards croisés", seule la question "quelles inégalités sont compatibles avec les différentes conceptions de la justice sociale?" peut tomber le jour J.

· Des aménagements

En raison du contexte sanitaire toujours difficile, des aménagements ont été prévus cette année. Si le programme des épreuves reste le même que celui fixé pour le mois de mars - les épreuves ont été reportées de mars à mai afin de donner davantage de temps aux enseignants et aux élèves pour boucler le programme - tous les sujets ont été aménagés "de façon à ce que chacun, selon sa spécialité, puisse disposer d'un choix de questions ou d'exercices", indique le ministère de l'Éducation nationale.

Pour retrouver l'ensemble des thématiques susceptibles d'être évaluées, notamment pour les spécialités arts et langues, littératures et cultures étrangères et régionales, c'est ici.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles