"Soulagés" après la philo, les lycéens poursuivent le bac comme prévu malgré la chaleur

Quelque 520.000 lycéens ont planché mercredi sur l'épreuve de philosophie du bac, dans un contexte de vague de chaleur exceptionnelle sur toute la France, qui n'empêchera cependant pas la suite de l'examen de se dérouler "selon les modalités prévues", a indiqué le ministre de l'Education.

"Nous sommes tout à fait vigilants à l'égard de ce qui se passe et de ce qui va se passer demain et après-demain", a déclaré Pap Ndiaye, à l'issue d'une visite au lycée Elisa-Lemonnier, dans le sud-est de Paris, pour les épreuves du bac.

"Pour l'instant, nous n'avons pas de signalements inquiétants, et donc les épreuves vont se dérouler selon les modalités et les horaires qui ont été prévus", a-t-il ajouté.

Les 523.199 lycéens de Terminale de lycées généraux et technologiques ont travaillé entre 8h00 et midi sur l'un des trois sujets de philo proposés (deux dissertations et un commentaire de texte) dans le cadre du bac nouvelle formule, décidé par l'ex-ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Le bac se poursuivra avec l'écrit de français en Première jeudi et des épreuves du bac professionnel jeudi et vendredi, puis par le grand oral à partir de lundi pour les élèves de Terminale.

Pour la philo, les candidats de la voie générale avaient à choisir entre "Les pratiques artistiques transforment-elles le monde?", "Revient-il à l'Etat de décider ce qui est juste?" et un texte d'Antoine-Augustin Cournot. En voie technologique, les candidats ont planché sur "La liberté consiste-t-elle à n'obéir à personne?" ou "Est-il juste de défendre ses droits par tous les moyens?" ou encore un texte de Denis Diderot.

La philosophie représente un coefficient 4 pour les candidats au bac technologique et un coefficient 8 pour les candidats au bac général (sur un total de 100).

"J'ai révisé l'art et l'Etat, les deux sujets qui sont tombés aujourd'hui. Donc pour moi, j'ai eu les sujets de rêve", se réjouit Zoé, 17 ans, à la sortie de l'épreuve devant le lycée Thiers dans le centre de Marseille.

- "Place au grand oral" -

"La philo c'est pas mon point fort, mais sincèrement je suis contente et surtout soulagée que ce soit terminé", lance Hanane, 18 ans, devant le lycée Arago dans le sud-est de Paris. Elle a choisi le commentaire car elle n'était "pas du tout inspirée par les sujets de dissertation". "Maintenant, place au grand oral et après: vacances!".

Cette année, les épreuves du bac se déroulent dans un contexte de forte chaleur dans le pays, avec des températures qui devraient encore s'affoler en franchissant le seuil des 40°c vendredi.

"Nous surveillons la situation avec attention", a souligné Pap Ndiaye, qui a réuni les recteurs mardi après-midi à ce sujet.

"Les bouteilles d'eau sont disponibles pour les élèves", a-t-il ajouté. "On fait attention à la ventilation le matin et le soir, on ferme les fenêtres lors des moments de grande chaleur. Tout cela doit nous permettre de passer cette semaine dans de bonnes conditions".

Les lycéens interrogés par l'AFP à la sortie de la philo disent ne pas avoir particulièrement souffert de la chaleur. Et beaucoup avaient apporté une bouteille ou une gourde d'eau.

A Toulouse, Perrine, 18 ans, n'a pas été gênée car il y avait "un courant d'air". "Les volets des salles étaient fermés, la température était bonne", explique Basile, 18 ans, à Paris.

En 2019, pour cause de très forte chaleur, le ministère de l'Education avait décalé, trois jours avant l'échéance, les épreuves du brevet des collèges. Coïncidence: c'est cette même génération d'élèves qui planche cette fois sur le bac.

Les notes des épreuves de juin (philosophie et grand oral en Terminale) sont prises en compte dans la moyenne du bac, sésame nécessaire pour ceux qui veulent poursuivre leurs études.

Les résultats du bac seront publiés le 5 juillet.

Depuis la réforme en 2019, la note du baccalauréat repose à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales. L'an dernier, près de 94% des candidats avaient décroché le bac.

asm-slb-jnb-dmc/fmp/it

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles