Bac 2021 : les pistes d'assouplissement envisagées par Jean-Michel Blanquer

·1 min de lecture

Alors que les syndicats lycéens et enseignants se mobilisent de nouveau mercredi pour l’annulation des épreuves du bac 2021, le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, les reçoit dans la journée afin de discuter d'éventuels aménagements supplémentaires. Plusieurs hypothèses sont d'ores et déjà envisagées.

Ils protestent contre le maintien des épreuves du bac et des BTS malgré la crise du Covid-19 : les syndicats lycéens et enseignants organisent une manifestation devant l'Assemblée nationale, mercredi à 14 heures, à l'initiative, notamment, de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE). Face à ces protestations, le gouvernement ne penche pas pour une annulation mais des aménagements, comme l'a confirmé Jean-Michel Blanquer sur notre antenne, lundi. Europe 1 fait le point sur les nouvelles mesures envisagées par le ministre de l'Education nationale, qui doit recevoir des représentants syndicaux. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Une fiche attestant des points du programme abordés

Que peut décider le ministre à l'issue de cette réunion ? À ce stade, pour le grand oral, la piste retenue est celle d'une possibilité donnée à l’élève de pouvoir présenter une fiche signée de son professeur de spécialité, attestant des points de programme qui n’ont pu être vus en classe, mais aussi des conditions de préparation de l’examen. Il pourra notamment y préciser si l’année a été à moitié en distanciel ou en tout présentiel. 

Même chose pour les oraux du bac français en première. La fiche serait, dans ce cas, remplie par le professeur de français. C’est là l’option la plus simple à organiser.

Le ministre devra trancher rapidement

Deuxième proposition : ne préparer qu’une question au grand oral au lieu des deux prévues actuellement. Problème : cela cré...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :