Bac 2019 : 5 conseils pour réussir l'oral de français le jour J

Vous avez toutes les cartes en main pour réussir l’oral de français du Bac 2019 (Getty)

L’oral de français est l’une des épreuves anticipées du Bac 2019. Voici quelques astuces pour assurer au maximum le jour J.

Si les élèves de terminale passent le Bac 2019 cette année, ceux de première ont également des épreuves anticipées. Le français est au programme avec deux épreuves, l’écrit et l’oral. Redoutée par les élèves, l’épreuve orale de français peut s’avérer stressante. Il faut savoir l’aborder du bon pied. “L’important est d’arriver bien préparé car l’oral est le résultat d’un travail mené toute l’année“, explique Caroline Bacon, enseignante de français à Roissy-en-Brie. Outre les révisions effectuées, voici cinq conseils à suivre pour réussir l’oral de français du Bac 2019.

  • Ne pas oublier les documents

C’est la base et pourtant, un oubli est si vite arrivé. Il est mieux, pour chaque épreuve du Bac 2019, de préparer tous vos documents la veille de l’examen. Si carte d’identité et convocation sont nécessaires pour tous les examens, la liste des textes, vos textes ainsi que les œuvres complètes vous seront indispensables pour cette épreuve. “Pensez à préparer votre porte-vues à l’avance, avec le descriptif fourni par votre enseignant, chaque texte étudié en double exemplaire, un exemplaire des documents complémentaires (sans aucune annotation), ainsi que les ouvrages étudiés en œuvre intégrale“, détaille Caroline Bacon. Prenez également des surligneurs de couleurs, qui vous seront utiles pour les citations du texte que vous allez traiter. Enfin, la montre sera votre meilleure alliée, puisque la maîtrise du temps qui vous est accordé est capitale dans votre réussite de cette épreuve, comme expliqué ci-dessous.

  • Bien gérer son temps

Savoir gérer son temps minutieusement est facteur de réussite. L’oral de français ne déroge pas à la règle. La première partie de l’épreuve consiste à répondre à une question posée par l’examinateur, sur un texte que vous avez étudié. “Il faut que vous construisiez votre étude du texte de manière à répondre à la question“, explique Caroline Bacon, également créatrice du blog Cbaconlettres destiné aux élèves. Vous disposez de 30 minutes de préparation pour élaborer votre réponse. Commencez d’abord par bien comprendre la question à traiter, puis lisez le texte une première fois avant de le relire et de surligner les passages et citations dont vous allez discuter. Écrivez ensuite sur une feuille vos connaissances sur le texte et faites-vous un plan détaillé répondant à la question. Notez bien les extraits que vous allez citer, histoire de perdre le moins de temps possible durant votre passage.

  • Ne répondre qu’à la question posée

Vous disposez de 10 minutes pour la première partie. Le but ? Répondre à la question posée. “En aucun cas il ne s’agit de recracher le plan d’étude vu avec votre professeur, qui n’est en général pas adapté à la question qui vous est posée“, analyse Caroline Bacon. Vous devez offrir une réflexion personnelle, bien structurée et analyser le texte en fonction de la demande formulée par l’examinateur. Commencez d’abord par présenter et situer le sujet : œuvre, auteur, époque, etc. Autre point important à ne pas négliger : votre lecture. Celle-ci doit être fluide, expressive et sur un bon rythme. Ainsi, vous montrez que vous connaissez le texte et que vous l’avez déjà bien travaillé. Après votre développement, vous pouvez conclure en récapitulant vos différentes idées et en ouvrant, pourquoi pas, vers un autre texte du corpus. Évitez également au maximum la paraphrase, une erreur courante lors de l’oral.

  • Ne pas oublier que les deux parties sont indépendantes

La deuxième partie de l’épreuve, notée sur 10 comme la première, est un entretien avec votre examinateur. Il faudra en profiter pour engranger un maximum de points. “Pendant l’entretien, gardez en tête que tout reste possible même si vous avez l’impression de ne pas avoir réussi la première partie. Les deux notes sont indépendantes“, explique Caroline Bacon. “Montrez-vous ouvert aux questions qui vous sont posées, car elles ont pour but de vérifier votre connaissance des autres documents de votre descriptif, votre lecture des œuvres intégrales ou des lectures cursives complémentaires par exemple, ainsi que votre culture littéraire et vos capacités à argumenter lorsque vous donnez votre avis.” Si vous désirez sans doute partir en vacances le plus vite possible, dites-vous que c’est sans doute également le cas pour votre examinateur. Cherchez donc à attiser sa curiosité, à étaler (sans prétention) vos connaissances et à l’intéresser au cours de l’entretien.

  • Respectez votre examinateur

Prenez vos précautions pour arriver en avance le jour de l’épreuve“, conseille Caroline Bacon. Un retard ne sera effectivement pas très bien vu par votre examinateur. Habillez-vous proprement et correctement le jour de l’oral. L’enseignant appréciera et sera sans doute plus clément avec vous. Montrez-vous enthousiaste et soyez souriant tout en n’ayant pas peur de vous affirmer. N’hésitez pas non plus, lors de la seconde partie, à vous détacher le plus possible de vos notes dans le but d’avoir une réelle discussion avec l’examinateur. Pour résumer, montrez que vous avez envie de réussir. Faites également preuve de respect envers votre interlocuteur, notamment par le biais de petits gestes tels que se tenir droit sur sa chaise ou adopter un langage courtois, clair et précis (laissez les “wesh gros” ou “oklm” en dehors de la salle d’examen). Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réussir. À vous de jouer !

À LIRE AUSSI
5 conseils pour réussir l’épreuve écrite de français
7 étapes à suivre pour réussir une dissertation
Les meilleurs endroits pour réviser
Notre dossier sur le baccalauréat 2019