BA.5, le variant qui pourrait bien faire repartir l'épidémie de Covid-19

En France, BA.4 et BA.5 représentent 0,3% et 0,5% des séquences interprétables (Getty Images) (Getty Images)

Le sous-variant BA.5 représente deux tiers des contaminations au Portugal. Faut-il s'en méfier ?

Au Portugal, la sixième vague de Covid-19 est déjà là. Et le coupable porte un nom : BA.5. Ce sous-variant d’Omicron représente deux tiers des contaminations, il a été repéré pour la première fois en Afrique du Sud. "D’après le service national de santé, BA.5 pourrait atteindre une fréquence d’environ 80% d’ici le 22 mai 2022, soit un taux de croissance de 13% par jour (21). Aucun cas BA.4 n’a été identifié à ce jour au Portugal. Contrairement à l’Afrique du Sud, l'incidence reste élevée mais stable, avec une diminution des hospitalisations", note Santé publique France dans un rapport.

Et au Portugal, l’épidémie monte en flèche et les cas positifs sont passés de 650 à 2 500 en quelques semaines. "Au Portugal, le sous-lignage BA.2 est encore majoritaire (avec 62.9% des cas séquencés en fin de semaine 18), mais BA.5 croît de manière exponentielle. Sa fréquence a doublé entre les semaines 15 et 16 et atteint environ 37% à la fin de la semaine 18", détaille Santé Publique. Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, cette situation inquiétante pourrait être le signe d’une reprise épidémique.

La prudence est de mise

En effet, ces chiffres prouvent la grande contagiosité et la capacité de propagation de ce nouveau sous-variant. Mauvaise nouvelle, cette mutation semble capable de passer outre la protection immunitaire véhiculée par une précédente infection ou un schéma vaccinal complet. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) recommande aux pays de rester prudents face à d'éventuels signaux d'émergence. En France, BA.4 et BA.5 représentent seulement 0,3% et 0,5% des séquences interprétables respectivement. Pour le moment, ce nouveau variant reste relativement discret dans le reste de l'Europe.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le Covid long peut vous gâcher la vie mais il y a des solutions"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles