Bêtes de science : les singes ne pensent pas comme nous… surtout lorsque nous ne faisons rien !

·2 min de lecture

Saviez-vous que l’expression « malin comme un singe » n’était, à l’origine, pas forcément des plus flatteuses ? Parce que par le passé, la croyance populaire faisait du singe… une créature du diable. Il fallait donc entendre « malin » au sens de « malveillant » bien plus qu’au sens d’« astucieux » ou d’« intelligent ».

Et puis, les scientifiques s’en sont mêlés. Ils nous ont appris que les singes appartiennent au même ordre que les Hommes. Celui des primates. Ceux que l’on appelle les grands singes ont même intégré directement notre famille, celle des hominidés. Les chimpanzés ou les bonobos sont donc nos cousins. Ainsi, quand on parle, dans le langage courant, de « notre ancêtre le singe », c’est plutôt pour désigner l’ancêtre commun que nous avons pu avoir avec les grands singes et qui vivait il y a quelque chose comme six millions d’années.

L’Homme est-il le cousin du singe ?

Au fil de ces dernières décennies, les chercheurs ont aussi découvert que le singe est bien malin. « Malin » au sens « intelligent », cette fois. Ils ont commencé à réellement en prendre conscience dans les années 1960. Lorsque Jane Goodall, une jeune éthologue britannique, a observé un chimpanzé qui s’aidait d’une brindille pour attraper des termites. La première preuve que l’utilisation d’outils n’était pas l’apanage des humains. La première preuve que les animaux aussi peuvent s’appuyer sur une certaine forme d’intelligence.

À partir de là, les scientifiques ont découvert à nos cousins les singes toutes sortes de capacités cognitives. Ils ont de la mémoire. Ils savent apprendre et transmettre. Ils aiment jouer. Ils savent se reconnaître dans un miroir. Des chimpanzés ont même été vus regarder à gauche puis à droite avant de traverser une route. Et souvenez-vous de l’histoire de Koko, la femelle gorille qui avait appris à parler avec ses mains… Finalement, les grands singes pourraient bien se révéler plus intelligents que certains de nos ancêtres.

Ici, l’arbre évolutif du « réseau du mode...
Ici, l’arbre évolutif du « réseau du mode...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles