Bêtes de science : l’intelligence collective de la sardine

·2 min de lecture

Elle a le dos bleu vert et le ventre argenté. Parfois, elle pare aussi ses flancs d’une bande bleue. Elle a de grandes écailles, mais reste ce que les chercheurs appellent un petit poisson. Elle, c’est la sardine. Et, en rillettes, en conserve ou fraîche, ce poisson gras est bon à déguster. D’autant qu’il est riche en oméga-3 et source de vitamine D.

Rien qu’en France, on pêche, en moyenne par an, plus de 20.000 tonnes de sardines. Pourtant, l’espèce n’est pas considérée comme menacée. Même si la ressource est surexploitée. En Méditerranée, notamment. D’ailleurs, savez-vous que la sardine doit son nom à la Sardaigne sur les côtes de laquelle elle était particulièrement abondante dans l’Antiquité ?

Aujourd’hui, les populations de sardine fluctuent beaucoup d’une année sur l’autre. Pour une raison qui échappe encore aux scientifiques. Et la potentielle disparition des sardines les inquiète. Ils estiment en effet que les sardines sont essentielles à la survie des zones marines. Qu’elles pourraient limiter les émissions de méthane attendues des secteurs les plus dégradés.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des mouvements coordonnés sans personne aux commandes

Mais si nous parlons de sardines ici, c’est pour évoquer leur intelligence un peu particulière. Que les chercheurs qualifient d’intelligence collective. C’est bien connu, la sardine vit en bancs. Des bancs parfois extrêmement serrés. C’est même l’origine de l’expression : « être serrés comme des sardines ». Dans la nature, le spectacle est étonnant. Parfois jusqu’à un million de ces petits poissons filent à vive allure. En totale harmonie. Sans jamais se heurter.

Cette aptitude incroyable a rapidement intrigué les chercheurs en éthologie. Ceux qui étudient le comportement des espèces animales. Il a aussi attiré l’attente de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles