Bêtes de science : les lémuriens ont le rythme dans la peau

·2 min de lecture

L’indri, vous connaissez ? Non, ce n’est pas une langue exotique. C’est le nom d’une espèce de lémurien un peu particulière. Parce que l’indri est le plus grand lémurien au monde, tout d’abord. Imaginez. Lorsque ses jambes sont entièrement détendues, il peut mesurer jusqu’à 1,20 mètre de hauteur. Et certains individus pèsent jusqu’à 9 kilos. Ce n’est pas rien.

Les légendes, quant à elles, racontent le lien étroit qui existerait entre l’Homme et l’indri. Du côté de Madagascar — où vit ce lémurien —, il se dit, de bouche à oreille, que dans les forêts d’autrefois, vivaient deux frères. Un jour, l’un des deux décida de quitter la forêt pour cultiver quelques terres fertiles. Il devint un être humain. L’autre resta dans la forêt et devint un indri.

Ida : notre ancêtre lémurien, vieux de 47 millions d'années

Malheureusement, ce lien semble s’être effiloché au fil du temps. L’indri est aujourd’hui classé parmi les espèces en danger critique d’extinction. En cause, la destruction de son habitat pour l’agriculture ou l’exploitation forestière. Mais également la chasse. Parce que l’indri est apprécié aussi bien pour sa viande que pour sa peau. Au placard les légendes, donc. Place à la réalité du monde. Au délitement des cultures.

À moins que les scientifiques ne parviennent à inverser la tendance. En montrant peut-être à quel point l’indri nous est réellement proche. Car le saviez-vous, ce grand lémurien est aussi l’un des rares primates au monde à savoir… chanter ! C’est ainsi qu’il communique avec ses compagnons d’infortune. Parfois, les indris forment même des duos ou des trios. Et leurs chants s’envolent alors sur des kilomètres. Étonnant, non ? Mais attendez, ce n’est pas fini.

Les chants des indris comme ceux des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles