Bêtes de science : les chiens comprennent quand on leur ment

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Écoutez cet article au format podcast, mis en voix par Marie de La Boîte à Curiosités. © Futura

Le chien. Il est réputé être le meilleur ami de l’Homme. Et en tant que meilleur ami qui se respecte, l’Homme voit depuis longtemps en lui un animal étonnamment intelligent. Même lorsqu’il court après sa propre queue, l’air béat ? Peut-être pas. Mais tous ceux qui partagent leur vie avec un chien savent que ces petites bêtes à poil peuvent se montrer brillantes. Quand elles le veulent bien…

Bêtes de Science : le chien à notre écoute

Avant de poursuivre, il peut être intéressant de remarquer que les scientifiques confirment une certaine intelligence de notre meilleur ami. En général, ils estiment que l’intelligence d’un chien équivaut à celle d’un enfant de 2 à 3 ans. Et ils aiment discerner trois grands types d’intelligence chez le chien. D’abord, une intelligence dite instinctive. Elle est déterminée par la race. Puis, une intelligence adaptative qui mesure comment un chien apprend de son environnement pour résoudre des problèmes. Enfin, une intelligence d’obéissance et de travail. Cette dernière évalue la capacité du chien à apprendre des humains. Mais il y a aussi l’intelligence linguistique qui lui permet d’apprendre des mots. Ou encore l’intelligence émotionnelle, l’intelligence sociale.

C’est justement de cette dernière dont il va être question aujourd’hui. Notez avant tout que le chien n’est pas naturellement doué pour comprendre ses propres émotions. Ou pour les maîtriser. En revanche, il semble très réceptif aux émotions des autres. Et notamment à celles de son compagnon humain. Si un chien vit avec vous, vous le savez. Il est capable de sentir lorsque vous êtes heureux ou triste, lorsque vous avez peur ou que vous êtes en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura