Bêtes de science : cet animal prend (presque) toujours la meilleure décision

Le Vervet. Vous connaissez ? C’est une espèce de singe qui vit dans l’est et le sud de l’Afrique. Un singe relativement petit puisqu’il pèse autour des cinq kilos pour une taille maximale de 60 centimètres auxquels il faut tout de même ajouter une queue de près de 70 centimètres.

Ce singe-là vit en groupe. De grands groupes qui peuvent rassembler jusqu’à 50 individus. Des mâles, des femelles et des jeunes. Et ce qu’il a de particulier, c’est qu’il sait plutôt bien s’accommoder de la présence des humains. Un peu trop même puisqu’il n’hésite pas à s’aventurer dans les villes. Ou sur les plantations. Ce qui lui vaut d’ailleurs parfois d’être chassé. Il n’est toutefois pas (encore) en danger.

Une autre particularité que les chercheurs lui ont découverte, c’est un sens de la planification qui va de pair avec un sens de l’orientation plutôt développé. Alors si vous êtes de ceux qui ont pour habitude de vous égarer sur la route des vacances, vous pourriez bien prendre exemple sur le Vervet. En attendant, laissons les éthologues nous raconter plus précisément ce qu’ils ont observé chez des singes sauvages du centre de l’Ouganda.

Des chercheurs ont observé comment le Vervet prend la bonne décision lorsqu’il s’agit de partir en quête de nourriture. © TJM Arseneau-Robar, KA Anderson, EN Vasey, P Sicotte, JA Teichroeb, Université de Toronto Scarborough
Des chercheurs ont observé comment le Vervet prend la bonne décision lorsqu’il s’agit de partir en quête de nourriture. © TJM Arseneau-Robar, KA Anderson, EN Vasey, P Sicotte, JA Teichroeb, Université de Toronto Scarborough

Des décisions basées sur plusieurs informations

Ils ont préparé pour eux une expérience riche en enseignements. Sur cinq plateformes disposées sur les sommets d’un pentagone régulier, les chercheurs ont déposé des grains de maïs et des bananes piégées dans une boîte trouée. Sur quatre plateformes reposaient du maïs et sur une seule, des bananes. Il faut savoir que le Vervet raffole littéralement des bananes. L’ennui pour lui, ici, c’est que les bananes sont celles que les chercheurs avaient décidé de rendre les plus difficiles d’accès. Cachées dans une boîte qu’il faut secouer ou faire rouler pour les en sortir.

Première...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles