Bételgeuse : on saura bientôt si elle va exploser en supernova

Nathalie Mayer, Journaliste

Depuis plusieurs mois maintenant, les astronomes, qu’ils soient amateurs ou professionnels, ont l’œil sur Bételgeuse, cette supergéante rouge qui forme l’épaule droite d’Orion. Parce que son éclat a diminué de manière spectaculaire. Edward Guinan est astronome à l’université de Villanova (États-Unis). Il étudie les étoiles par photométrie depuis 25 ans. Et il témoigne en ligne que Bételgeuse apparaît actuellement moins lumineuse qu’il ne l’a jamais observé.

La magnitude de Bételgeuse serait aujourd’hui comparable à celle de sa « voisine » Bellatrix, qui forme l’autre épaule d’Orion. Elle serait donc de l’ordre de 1,7. Mais à l’œil nu, la comparaison entre les deux étoiles est périlleuse. Car Bételgeuse apparaît rouge-orange alors que Bellatrix semble blanche-bleue. Et en vieillissant, nous voyons le monde à travers une sorte filtre. De quoi continuer à évaluer Bételgeuse comme (bien) plus lumineuse que Bellatrix alors que les mesures objectives prouvent le contraire. Le 10 février 2020, selon des mesures réalisées par l’Association américaine des observateurs d’étoiles variables (AAVSO), la magnitude de Bételgeuse était de 1,65.

Bételgeuse apparaissait traditionnellement en 10e position sur la liste des étoiles les plus brillantes de notre ciel. Elle a été rétrogradée en 23e position. © ESO

Quelque chose d’inhabituel est incontestablement en cours.

Si l’AAVSO s’intéresse à Bételgeuse, c’est qu’il s’agit d’une étoile variable connue. Sa luminosité varie selon plusieurs cycles complexes. Mais à en croire Edward Guinan, selon un cycle dominant de 430 jours. De quoi penser que la supergéante rouge pourrait atteindre un minimum de luminosité le 21 février prochain. Une date donnée avec une marge d’erreur de plus ou moins 7 jours. Au-delà, sa luminosité repartirait naturellement à la hausse. Certains annoncent d’ailleurs l’avoir déjà observé. Confirmant cette hypothèse d’une variation de luminosité plutôt classique également privilégiée par Sylvie Vauclair sur Futura, il...

> Lire la suite sur Futura