Le Bénin veut réaffirmer ses liens avec Haïti en participant à la future force multinationale

Le Bénin, solidaire de Haïti, s’est engagé à fournir 2 000 hommes pour la future force multinationale de soutien à la sécurité en Haïti (MMSS). Ce n’est pas la première fois que le pays envoie des troupes à Port-au-Prince, des liens historiques très forts lient les deux pays.

Haïti reste pour les Béninois une fierté en tant que première république noire, rapporte notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan. Les affinités, liens historiques et culturels entre les deux pays sont très forts, notamment grâce au vaudou. « Le vaudou, c'est le lien mystique, spirituel, puissant entre le Bénin et Haïti. C'est la religion des déportés, des esclaves à laquelle ils se sont raccrochés lorsqu'ils sont arrivés de l'autre côté de l'Atlantique. Ils l'ont chéri, ils l'ont développé et adapté à leur territoire », explique José Pliya, chargé de mission du Président Patrice Talon aux Arts et à la Culture.

« Il y a un socle commun, on retrouve un certain nombre de divinités totémiques de part et d'autre, même si le nom a changé, il a été créolisé, continue José Pliya. Et puis il y a de nouvelles divinités qui sont nées. Et aujourd'hui, elle permet, lorsque les Haïtiens reviennent au Bénin, d'avoir une connexion immédiate, presque ineffable entre les Haïtiens et les Béninois. »

La relation est parfois qualifiée de charnelle. Le Bénin est déjà venu en aide aux Haïtiens auparavant. Ce fut le cas lors du tremblement de terre de 2010. Le Bénin a accueilli et pris en charge les études d’une centaine d’étudiants haïtiens.


Lire la suite sur RFI