Bénin: l'opposition lance un nouveau parti, «Les Démocrates»

·1 min de lecture

L’ancien président Boni Yayi ainsi que d’autres figures de l’opposition au président Patrice Talon lancent un nouveau parti, « Les Démocrates ».

Avec notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan

Le parti a déposé mercredi 29 juillet au ministère de l’Intérieur son dossier pour obtenir son récépissé, anciennement appelé « certificat de conformité » qui a éliminé tous les partis de l’opposition lors des législatives d’avril 2019.

L’ancien président Boni Yayi est un des membres fondateurs. La création de ce nouveau parti lui permet de tourner la page Force cauris, FCBE et de rompre définitivement avec les dissidents qui lui en ont arraché le contrôle. Ses fidèles, des personnalités, et d’autres partis le suivent dans l’aventure.

Et comme la Constitution lui interdit toute ambition présidentielle, pour avoir déjà effectué deux mandats, la direction du nouveau parti est confiée à Éric Houndété, porte-parole de la Résistance, le mouvement d'opposition créé au lendemain des législatives non inclusives. Eric Houndété explique que c’est parce que le pays a soif de démocratie, qu’ils ont créé « Les Démocrates ».

Pour l’instant, Restaurer l’espoir de Candide Azanaï, l’ancien ministre de la Défense devenu opposant, et l’USL de Sébastien Adjavon n’ont pas rejoint le rassemblement.

La prochaine échéance est la présidentielle, au premier ou au second trimestre 2021. Si « Les Démocrates » présentent un candidat, le parti devra trouver 16 parrainages de maires ou de députés. Ils n’en ont aucun à l’heure actuelle. Quant au récépissé qui validera son existence légale, le ministère de l’Intérieur dispose de deux mois au plus pour le délivrer ou non.