Bénin: l'équipage du bateau suspect échoué placé sous mandat de dépôt

Au Bénin, c'est le début du volet judiciaire du navire suspect qui s'est échoué le week-end du 29 juin près de l’une des plages les plus fréquentées de Cotonou. Un remorqueur baptisé SPSL Udeme dont l’équipage a été placé sous mandat de dépôt lundi, ainsi que trois haut gradés béninois. Ils seront jugés mi-août pour trafic de produits pétroliers notamment.

Avec notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan

C’est lundi soir que les enquêteurs ont présenté une vingtaine de personnes au procureur spécial de la Criet. Mario Métonou au début de l’affaire avait mis en place une commission d’enquête. Il a placé 18 personnes en détention provisoire. Selon nos informations, ces personnes seront jugées le 14 août prochain pour « trafic de produits pétroliers, navigation sans titre et abus de fonction ». Les 14 membres de l’équipage sont concernés, mais ce n’est pas tout.

RFI apprend que deux officiers de la Marine nationale et un officier de la police béninoise sont également placés sous mandat de dépôt dans la même affaire. Ce navire avait été qualifié de douteux et de navire du trafic inconnu légalement au Nigeria. Il transportait uniquement du carburant.

Toujours visible dans les eaux, le navire n’a pas bougé. On l’aperçoit en longeant la route des pêches. Le pompage des 250 000 litres de gasoil est terminé. C’était la priorité, avaient déclaré les autorités béninoises « pour éviter une pollution ».

À lire aussiBénin: risque de marée noire après l'échouage d'un navire suspect à Cotonou


Lire la suite sur RFI