Bénin: l'émissaire de l'ONU Ibn Chambas appelle au dialogue en vue de la présidentielle

·1 min de lecture

Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest et du Sahel a bouclé sa mission au Bénin. Il a rencontré, société civile, commission électorale, Cour constitutionnelle, opposition, majorité, communauté internationale et le chef de l’Etat. Patrice Talon l’a reçu en dernier avec son ministre des affaires étrangères. Face aux « divergences entre la majorité au pouvoir et l’opposition », le diplomate préconise de privilégier le dialogue.

Avec notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan

Le diplomate onusien aura vu tout le monde en trois jours. En sortant de la salle d’audience de Patrice Talon, il a résumé sa « mission d’information » en ces termes : « Nous constatons à 60 jours des élections des divergences entre les acteurs politiques sur les modalités de participation. Afin d’assurer une élection apaisée, pacifique, crédible et inclusive, j’invite toutes les parties prenantes de privilégier les concertations ».

Présent lors de la rencontre, le ministre béninois des Affaires étrangères, Aurélien Agbenonci a estimé pour sa part qu’il régnait au sein du gouvernement et des institutions, un climat de sérénité. Avant d’ajouter : « La mission des Nations unies a été informée des conditions idoines qui sont en train de se mettre en place pour que nous ayons des élections apaisées, ouvertes qui permettent à nos citoyens de choisir leur dirigeant. »

L’émissaire de l’ONU n’a rien dit de la suite réservée à son passage Cotonou.

Juste après son départ, le parti Les Démocrates a rassemblé la presse pour crier à nouveau à l’exclusion en raison des parrainages qui manquent au dossier de son ticket présidentiel. Les Démocrates tirent déjà leurs conclusions et affirment que sera la troisième fois de suite qu’ils seront exclus d’une élection.