Bénin – Joël Aïvo : « La confrontation est voulue par Patrice Talon »

Propos recueillis par Viviane Forson
·1 min de lecture
Le constitutionnaliste Frédéric Joël Aïvo s'est, à la faveur de l'élection présidentielle de 2021, jeté dans le bain politique. 
Le constitutionnaliste Frédéric Joël Aïvo s'est, à la faveur de l'élection présidentielle de 2021, jeté dans le bain politique.

Candidat de l'opposition, recalé du processus électoral, l'expert en droit constitutionnel, et désormais acteur politique, Frédéric Joël Aïvo ne décolère pas. Ce natif de Porto Novo, issu d'une famille nombreuse de 17 enfants, a pour lui une longue carrière d'universitaire, menée entre le Bénin, l'Afrique de l'Ouest et la France, où il a passé près d'une dizaine d'années entre Grenoble et Lyon. Doyen de la faculté de droit et de sciences politiques de l'université d'Abomey-Calavi entre 2016 et 2019, il a, durant ce mandat, participé aux réflexions autour de la révision de la Constitution proposée par le président Talon. Il a ensuite pris ses distances face à ce qu'il a qualifié de dérives. Après ce constat, cet homme qui nous reçoit dans un bureau sobre de la capitale économique, Cotonou, a sillonné tout le pays pour prendre le pouls des Béninois avec une idée en tête : concrétiser son rêve présidentiel. Au sein du Front pour la restauration de la démocratie qu'il a fondé, on retrouve la formation Les Démocrates de l'ex-président Thomas Boni Yayi. À l'issue du bras de fer qui a opposé son regroupement avec le camp au pouvoir, Joël Aïvo se dit plus confiant que jamais pour restaurer l'État de droit, l'équité et la justice dans ce pays, ébranlé jusque dans ses fondements. Il s'est confié au Point Afrique.

Le Point Afrique : Le climat électoral s'est tendu ces jours-ci. La confrontation est-elle nécessaire ?

Frédéric Joël Aïvo : La confrontation n'est pas néces [...] Lire la suite