Bénin : deux personnalités du parti d’opposition Les Démocrates convoqués à la Criet

·1 min de lecture

Climat tendu entre le pouvoir et le parti d’opposition Les Démocrates dont la candidate et son colistier ont été recalés pour l’élection présidentielle du 11 avril. Vendredi nuit, on a appris que la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a entendu deux personnalités du bureau du parti de l’ancien président Boni Yayi.

Avec notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan

Convoqués vendredi respectivement pour 9h et 10h, le premier vice-président et le secrétaire à la trésorerie ont vu le procureur séparément après 21h. Le procureur les aurait interrogés sur une histoire d’argent que leur a versé un commanditaire pour saboter le processus électoral. Le chiffre avancé est de 50 millions de francs CFA.

Côté pouvoir et justice, ni démenti ni confirmation. En revanche, les intéressés ont confirmé que c’était bien la raison de leur convocation. Des sources bien renseignées rapportent que les opposants ont nié les faits et souhaité une confrontation avec les informateurs de la CRIET.

« Calomnie, accusation grave et infondée, je ne suis pas violent, j’ai la solution des meetings et des marches pour protester », se défend le premier vice-président Nourénou Atchadé. Après l’audition, ils sont repartis libres. La CRIET n’a ouvert aucune procédure contre eux.

Ce lundi, un coordonnateur de région du même parti est convoqué par le Procureur, certainement pour les mêmes motifs. « C’est de l’intimidation et de la menace constante contre les opposants », dénonce Les Démocrates. « Vous ne nous faites pas peur », lance Reckya Madougou à la fin de son poste. « C’est de l’auto victimisation », souligne un proche du pouvoir.