Bénabar tacle les Français qui se prennent pour des épidémiologistes et défend la fermeture des théâtres, "pas essentiels" (VIDEO)

·1 min de lecture

Critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, Emmanuel Macron déplorait il y a quelques jours que la France soit devenue "une Nation de 66 millions de procureurs". Mais que le président de la République se rassure, tous les Français ne sont pas réfractaires à ses décisions. C'est le cas de Bénabar.

Contrairement aux artistes qui enchaînent les coups de gueule sur les réseaux sociaux concernant la fermeture des théâtres, salles de concerts et autres lieux culturels, comme Nicolas Bedos, Charles Berling ou Benjamin Biolay, ou que d'autres appellent carrément à la destitution du chef de l'Etat, comme Francis Lalanne et Jean-Marie Bigard, le chanteur de L'Effet papillon a dit comprendre et accepter ces restrictions visant à limiter la propagation du coronavirus.

Invité des Interviews Chante France ce vendredi 29 janvier, Bénabar a déclaré à Mickaël Dorian qu'assister à un concert ou aller au cinéma n’était pas "essentiel" selon lui, contrairement à d'autres activités comme prendre l'avion. "Je trouve l'analogie un peu risquée. Prendre l'avion, c'est aussi parfois pour des raisons essentielles, et puis on garde le masque et on n'est pas dans un moment de relâchement. Le théâtre ou un concert de ma pomme, ce n'est pas essentiel", a dit le chanteur, avant d'enfoncer le clou : "Si on ne mange pas, on meurt. Si on ne va pas à un concert de Bénabar ou à un film d'untel, ben on ne meurt pas ! C'est cela que ça veut dire, 'essentiel' !", a expliqué l'artiste.

Bénabar a tenu à assurer ses (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Cyril Féraud, très ému, se livre sur le décès de son papa : "J'ai compris que c'était foutu" (VIDEO)
20h30 le dimanche : l'émouvante première rencontre entre la fille d'Alain Delon et celle de Romy Schneider
Les Z'amours : la ressemblance d'un candidat avec Kylian Mbappé amuse Bruno Guillon (VIDEO)
Thierry Lhermitte dézingue Jean-Marie Bigard et son "appel à la sédition" : "Ce n'est pas drôle du tout" (VIDEO)
Obsèques de Valéry Giscard d’Estaing : sa famille réunie pour un ultime hommage (VIDEO)