Une bénévole de la Croix-Rouge harcelée après avoir réconforté un migrant

·2 min de lecture

Luna Reyes est harcelée sur les réseaux sociaux depuis la publication d’une vidéo où elle est filmée en train de réconforter un migrant sénégalais à bout de souffle.

On lui reproche d’avoir fait preuve d’humanité. Une jeune bénévole de la Croix-Rouge espagnole, Luna Reyes, est harcelée sur les réseaux sociaux depuis la publication d’une vidéo où elle est filmée en train de réconforter un migrant sénégalais à bout de souffle, tout juste arrivé dans l’enclave espagnole de Ceuta. Le hashtag «Gracias Luna» est apparu sur Twitter pour soutenir la jeune femme de 20 ans.

«Il pleurait, j’ai tendu la main et il m’a serrée dans les bras. Il s’est accroché à moi. Cette étreinte a été sa bouée de sauvetage», a déclaré Luna Reyes à la chaîne de télévision espagnole RTVE. «Il m’a parlé en français et numéroté avec les doigts de sa main. Je n’ai rien compris, mais je suis convaincu qu’il faisait la liste des amis qu’il a perdus en cours de route», a-t-elle poursuivi.

Vidéo et images de cette scène ont rapidement fait le tour du monde, provoquant un torrent de haine notamment du parti politique espagnol d’extrême droite Vox. «Ils ont vu que mon petit ami était noir, ils n’arrêtaient pas de m’insulter et de me dire des choses horribles et racistes», a raconté la jeune femme, bénévole depuis le mois de mars.

La Croix-Rouge espagnole a pris la défense de Luna sur Twitter. «Nous sommes une organisation dans laquelle il y a beaucoup de [bénévoles comme] Luna qui aident quotidiennement des gens comme ceux qui viennent à Ceuta, à Arguineguín, aux îles Canaries ou qui sont dans votre quartier», est-il écrit.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles