Un béluga repéré dans la Seine dans un état jugé préoccupant

Un béluga repéré mardi matin 2 août dans la Seine et localisé jeudi à proximité d'une écluse, à environ 70 km de Paris, est « amaigri » et son état de santé est « préoccupant », a annoncé la préfecture de l'Eure.

Les services de l'Etat, sapeurs-pompiers, SNSM, Office français de la biodiversité (OFB), Groupe d'étude des cétacés du Cotentin (GEEC) et le laboratoire Pelagis ont été mobilisés toute la journée pour évaluer l'état sanitaire « préoccupant » de l'animal qui « semble présenter des altérations cutanées et être amaigri », a précisé la préfecture.

Contacté par l'AFP, Gérard Mauger, vice-président du GEEC, a décrit un « animal bien tonique, qui passe très peu de temps en surface et effectue de longues apnées », signe que sa capacité pulmonaire « reste bonne » mais un comportement qui complique la tâche des sauveteurs, la préfecture indiquant que le cétacé « fuit les embarcations et ne se laisse pas guider dans la direction de l'embouchure de la Seine ».

De fait, le communiqué de la préfecture assure que « l'association Sea Shepherd France a proposé (...) de mettre en place des tentatives de sauvetage et de nourrissage » et que « le préfet de l'Eure (...) a décidé d'accompagner et de sécuriser ces actions, dans le respect de l'animal et de ses besoins ».

Le béluga, une espèce protégée de cétacé vivant habituellement dans les eaux froides, se trouve « actuellement entre le barrage de Poses et celui de Saint-Pierre-la-Garenne », à environ 70 km au nord-ouest de Paris.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles