Bélarus : il faut couper le flot d'argent vers Loukachenko, selon l’Estonie

·1 min de lecture

Après l'indignation suscitée par le détournement d'un avion par Minsk, Tallinn monte au créneau ! L'Estonie exhorte les grandes puissances à couper le "flot d'argent" allant vers Alexandre Loukachenko. "Il y a urgence en ce qui concerne le Bélarus parce qu'il y a des journalistes qui ont été probablement torturés", a déclaré aux médias la présidente estonienne Kersti Kaljulaid. "Il y a une certaine urgence à agir ; couper le flot d'argent, c'est important", a-t-elle insisté, au lendemain de l'interdiction de l'espace aérien estonien aux appareils bélarusses.

L'Union européenne a déjà annoncé une nouvelle vague de sanctions contre M. Loukachenko et d'autres responsables de son régime et exhorté les transporteurs aériens de ses Etats membres à éviter l'espace aérien bélarusse. Le journaliste dissident Roman Protassevitch, arrêté avec sa compagne Sofia Sapéga, a été vu pour la dernière fois dans une vidéo diffusée lundi par les autorités bélarusses. Selon ses parents, il avait l'air d'avoir été battu. Mme Kaljulaid souligne que "les Européens veulent agir dans le cadre légal, c'est difficile, ça prend du temps mais ce n'est pas impossible".

>> A lire aussi - Les compagnies aériennes européennes invitées à éviter l'espace aérien du Bélarus

Elle a exprimé l'espoir que les prochaines sanctions contre Alexandre Loukachenko seraient plus fermes et s'en prendraient à ses ressources financières. "Je trouve que c'est peut-être mieux d'attaquer les ressources des régimes autoritaires. Elles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bélarus : l’UE prévoit une aide colossale pour un “futur pays démocratique”
Aides sociales : comment le Secours populaire fait face à la crise
Belarus : la Russie dénonce une UE “irresponsable”, qui “met en danger la sécurité des passagers"
Après le Pass Sport et le Pass Culture, bientôt un "Pass Colos" ?
Energies renouvelables : pour Barbara Pompili, le stockage de l'électricité sera opérationnel d'ici 20 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles