Bégaiement, fautes de langue… Pourquoi et quand un enfant doit-il voir un orthophoniste ?

·1 min de lecture

Face à un tout-petit qui zozote, bégaie, confond un "b" avec "d", faut-il toujours s'inquiéter ? Dès leurs premières paroles, certains jeunes enfants cherchent leurs mots, peinent à former leurs phrases, n'arrivent à prononcer certains sons. Pour les troubles légers, il peut suffire de quelques séances chez un orthophonistes pour en venir à bout, mais d'autres nécessitent plusieurs années de suivi. Invitée mercredi de Sans Rendez-vous sur Europe 1, l'orthophoniste Marie Tabaud-Deboth fait le point sur les signaux d'alerte. 

Le retard d'apprentissage 

"En fonction de l'âge, on peut prendre différents points de repères", explique Marie Tabaud-Deboth. Dès ses 12 mois, un bébé trouve ses premiers mots. S'il ne prononce aucune syllabe autour de cet âge-là, il faut commencer à surveiller, recommande l'orthophoniste. A deux ans, l'enfant est censé faire des associations de mots. "'Papa manger', 'maman partie', ce genre de chose. S'il n'y en y a pas, on surveille." L'absence de phrases chez un enfant de 3 ans doit enfin alerter les parents. S'il ne souffre d'aucune pathologie particulière, un orthophoniste peut intervenir dès ses 2 ans et demi. 

Par la suite, il est fréquent que les signalements viennent des enseignants. "Les professeurs des écoles conseillent souvent aux parents d’aller consulter. Ils voient les enfants toute la journée et ont toutes les compétences pour détecter ce genre de troubles."

Le bégaiement 

Comment faire la différence entre un enfant pressé de raconter sa jo...


Lire la suite sur Europe1