Béchir Ben Yahmed, fondateur de « Jeune Afrique », est mort

B.Ch. avec AFP
·1 min de lecture

DECES - Le journaliste franco-tunisien avait, en 1960, fondé le journal pour « accompagner le mouvement d’émancipation des peuples qui, à l’orée des années 1960, accèdent à l’indépendance »

Le journaliste franco-tunisien Béchir Ben Yahmed, qui avait fondé il y a une soixantaine d’années Jeune Afrique, est décédé ce lundi à 93 ans, a annoncé le magazine.

L’homme de presse est mort à Paris, où il était hospitalisé depuis la fin du mois de mars après avoir été contaminé par le coronavirus, précise le mensuel dans un communiqué.

Politique et journalisme

Né en avril 1928 en Tunisie, alors protectorat français, ce fils de commerçant, diplômé de HEC, avait oeuvré pour l’indépendance et fait partie du gouvernement de Habib Bourguiba en tant que secrétaire d’Etat à l’Information en 1956-57. Après avoir créé un premier magazine, L’action, en 1956, il lance en 1960 à Tunis Afrique Action, rebaptisé l’année suivante Jeune Afrique.

« Après avoir mené de front ses carrières ministérielle et journalistique, il avait finalement opté pour la seconde et, pour se donner les moyens de son indépendance, avait décidé en 1962 de quitter Tunis pour Rome », puis deux ans plus tard, « pour Paris o(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Afrique du Sud : L’élevage de lions en captivité pour la chasse va être interdit
Génocide au Rwanda : Non-lieu requis dans l’enquête sur l’opération Turquoise à Bisesero
Delphine Ernotte lance une alerte sur l’indépendance des médias publics en Europe
VIH/Sida : Des autotests de dépistage bientôt moitié moins chers pour 135 pays