Bécaud, Brassens, Férré, Arthur H : quand le général de Gaulle inspire les chanteurs

·1 min de lecture

Bien sûr, La Marseillaise résonnera lundi, à Colombey-les-Deux-Églises et ailleurs, à l'occasion des célébrations entourant les cinquante ans de la mort du général de Gaulle. On aurait pourtant pu entendre moult chansons et musiques tant le nom du grand homme a inspiré auteurs et compositeurs. Mettons de côté les multiples références à l'aéroport parisien, œuvres d'artistes du monde entier souvent inconnus et de tous bords, électro, pop, rap ou easy listening. Signalons tout de même ce Roissy Charles de Gaulle Cocktail Mix, version instrumentale de Marguerite, la bossa-nova romantique de Thierry Stremler qui connut un certain succès en 2001.

Les Gaullistes

En 1965, la première élection présidentielle au suffrage universel inquiète les gaullistes. Et si le Général était déboulonné par François Mitterrand? Gilbert Bécaud, ancien résistant, lance la campagne avec Tu le regretteras, sur des paroles explicites de Pierre Delanoë : "La voix qui racontait une France à ton goût/Quand elle va se taire, je te parie cent sous/que tu le regretteras." En 1980, de Gaulle est mort depuis dix ans mais la gauche menace plus que jamais.

Lire aussi - De Gaulle, star du petit écran

Dans De France, Serge Lama sonne alors l'alerte en affichant ses références : "[Il] s'appelait De France/Et Bécaud l'avait dit/Avec quinze ans d'avance/Ce sera la zizanie pour pas dire la chienlit/Quand Papa sera parti." On retrouve le fervent Pierre Delanoë derrière le De Gaulle (1989) de Mireille Mathieu, qui célèbre ...


Lire la suite sur LeJDD