Bébés nés «sans bras»: un comité d’experts chargés d’étudier les causes possibles

agence, AFP
À ce stade, aucune hypothèse n’est privilégiée pour expliquer la survenue de ces malformations. / JOEL SAGET/AFP

VIDÉO - En octobre, l’annonce de l’existence de trois groupes localisés d’enfants nés avec une malformation avait suscité l’émoi. Des experts doivent se pencher sur ce phénomène. Leurs conclusions sont attendues pour le 30 juin.

Quatre mois après la forte médiatisation autour de l’affaire des bébés nés avec un membre supérieur malformé dans trois départements, les ministères de la Santé, de l’Écologie et de l’Agriculture ont annoncé mardi la création de deux comités d’experts. L’un devra tenter d’expliquer ces malformations, l’autre de dialoguer avec les familles. «Les résultats de ces travaux sont attendus pour le 30 juin 2019», ont indiqué les ministères dans un communiqué commun.

La création de ces comités a été préconisée par l’Agence sanitaire Santé publique France et l’agence de sécurité sanitaire (Anses), que le gouvernement avait chargées en urgence en octobre 2018 de mener une enquête. Cette proposition figure dans un rapport d’étape transmis au gouvernement le 1er février et rendu public mardi.

» À VOIR AUSSI - Bébés nés sans bras: comprendre l’affaire en trois minutes

Bébés nés sans bras : comprendre l'affaire en trois minutes - Regarder sur Figaro Live

Tenter d’expliquer ces malformations

D’une part, un «comité d’experts scientifiques (CES)» devra «identifier et analyser les différentes hypothèses» pouvant expliquer les malformations, parmi lesquelles d’éventuelles expositions à des substances toxiques (alimentation, environnement, médicaments...). «À ce stade, aucune hypothèse n’est privilégiée», souligne le communiqué des ministères.

Le comité d’experts, composé de «20 personnalités scientifiques couvrant l’ensemble des disciplines scientifiques utiles à ces investigations», devra également «formuler des recommandations pour la prévention et la prise en charge des cas détectés». Il sera présidé par Alexandra Benachi, professeur de gynécologie obstétrique à la Faculté de médecine Paris Sud et présidente de la Fédération française des centres (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Bébés nés sans bras: une nouvelle enquête est lancée 
Mystérieuses naissances de bébés sans bras en Bretagne et en Loire-Atlantique 
Bébés sans bras: onze cas suspects supplémentaires dans l’Ain 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Santé