Les bébés dépensent 50 % d'énergie en plus que les adultes

·1 min de lecture

Chacun d’entre nous se souvient avec nostalgie de l’époque bénie où nous pouvions engloutir cinq pains au chocolat sans prendre un gramme. Une faculté pas seulement liée aux besoins accrus dus à la croissance, mais aussi à un métabolisme beaucoup plus actif, comme le constate une nouvelle étude de l’université de Duke aux États-Unis. « Les nourrissons âgés de 9 à 15 mois dépensent 50 % plus d'énergie sur une journée que les adultes, proportionnellement à la taille du corps, témoigne ainsi Herman Pontzer, professeur d’anthropologie évolutionniste et principal auteur de l’étude parue dans ScienceIls brûlent de l’énergie tellement rapidement qu’on pourrait presque les considérer comme une espèce différente. »

L’équipe a analysé la moyenne des calories brûlées par plus de 6.600 personnes depuis l’âge d’une semaine jusqu’à 95 ans, en regroupant les résultats de différentes études utilisant la technique dite de l’eau doublement marquée, permettant de calculer la dépense énergétique totale (métabolisme de base et activité physique). Cette vaste mise en commun a révélé quelques surprises. « Le moment de nos "étapes métaboliques de la vie" ne semble pas correspondre aux grands jalons de l’existence, comme la puberté ou la ménopause », explique Herman Pontzer.

À leur naissance, les bébés ont le même taux métabolique que leur mère. Mais dès l’âge de 9 mois, ce dernier augmente rapidement jusqu’à brûler 50 % de calories en plus jusqu’à 15 mois. « Et ce n'est pas seulement parce que les nourrissons triplent leur poids sur cette période. Bien sûr, ils grandissent, mais même en éliminant cette variable, leur dépense énergétique augmente bien plus que ce à quoi on pourrait s’attendre », souligne Herman Pontzer.

Le métabolisme ralentit de 0,7 % par an après 60 ans

Après cette poussée initiale, le métabolisme ralentit d’environ 3 % chaque année jusqu’à la vingtaine, où il se stabilise durant tout l’âge adulte. Ainsi, bien que l’adolescence se caractérise par...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles