Les bébés chauves-souris apprennent à s'orienter portés par leur mère

·2 min de lecture

Une nouvelle étude publiée dans la revue Current Biology le 24 novembre par des chercheurs israéliens montre comment les mères chauves-souris aident leur progéniture à acquérir certaines aptitudes cruciales pour leur survie.

Les mères : elles vous mettent au monde, prennent soin de vous, et vous aident à construire une image mentale des meilleurs lieux de cueillette alors que vous êtes encore accrochés à leur ventre. Du moins les mères chauves-souris. Une nouvelle étude publiée dans la revue le 24 novembre par des chercheurs israéliens montre comment ces mammifères aident leur progéniture à acquérir certaines aptitudes cruciales pour leur survie. En l'occurrence une espèce appelée roussette d'Egypte, sortant la nuit en quête de figues.

"Une question fondamentale"

"La façon dont les animaux, y compris les humains, acquièrent leurs compétences comportementales, est une question fondamentale", a dit à l'AFP Yossi Yovel, scientifique à l'Université de Tel Aviv et co-auteur de l'étude. "Nous savons que les animaux font des choses incroyables. Les chauves-souris voyagent des dizaines de kilomètres chaque nuit pour chercher de la nourriture, et on s'est toujours demandé comment elles apprenaient à le faire", a-t-il expliqué.

De nombreuses espèces de chauves-souris portent leur petit pendant qu'elles volent, mais le faire leur coûte de l'énergie, celui-ci pouvant peser jusqu'à 40% du poids de la mère. Et les bénéfices étaient jusqu'ici peu connus. Pour les éclaircir, Yossi Yovel et ses collègues ont placé des GPS miniatures sur des dizaines de duos mères-enfants. Et ils ont pu identifier certaines caractéristiques.

Des points de repère

"Au début, la mère et son petit sont constamment attachés, ils volent ensemble et la mère porte le petit toute la nuit", entre sa première et sa troisième semaine de vie, explique Aya Goldshtein, co-auteure de l'étude. Puis la mère transporte son petit jusqu'à un lieu à quelques kilomètres de leur colonie, où elle le dépose. A cette période, entre trois et dix semaines, elle revient constamment vérifier qu'il va bien, le nourrir et l'aider à se réchauffer. Entre huit à dix semaines, le petit commence à voler seul jusqu'aux lieux où il a été déposé, et à retourne[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles