Un bébé afghan, confié à un soldat américain à Kaboul, n'a pas été retrouvé

·2 min de lecture

Un bébé de deux mois, confié à un soldat américain pendant la prise du pouvoir des talibans en Afghanistan, n'a toujours pas été retrouvé.

Ils avaient pris leur décision en quelques secondes. En plein chaos de la prise du pouvoir des talibans, Mirza Ali Ahmadi et son épouse Suraya avaient confié leur bébé de deux mois à un soldat américain. Mais depuis ce 19 août 2021, Sohail Ahmadi est introuvable.

Le papa, un ancien agent de sécurité à l’ambassade des États-Unis à Kaboul, a raconté qu’il était parti à la recherche de son enfant quelques instants après l’avoir confié aux mains du soldat, une fois le calme revenu aux abords de l’aéroport afghan. Il a déclaré qu'un militaire lui avait expliqué que, compte tenu du danger, le bambin avait dû être emmené dans une zone spéciale pour enfants. Mais une fois arrivé là-bas, leur nouveau-né était absent. 

"Ne t'inquiète pas, Dieu est bon"

«Cet homme a marché avec moi tout autour de l'aéroport pour le chercher. J'ai parlé à plus de 20 personnes. Tout le monde promet de faire de son mieux mais ce ne sont que des promesses», a déclaré Mirza Ali Ahmadi aux médias américains. L'homme de 35 ans a raconté avoir vu d'autres familles remettre leurs bébés à des soldats américains en les hissant par-dessus la clôture de l'aéroport de Kaboul. Une vidéo avait fait le tour du monde et l’enfant filmé avait été remis à ses parents.

Suraya Ahmadi, 32 ans, a confié qu'elle pleurait tout le temps. «Tout ce que je fais, c'est penser à mon enfant. Tous ceux qui me téléphonent me réconfortent et me disent "ne t'inquiète pas, Dieu est bon, ton fils sera retrouvé"», a-t-elle dit. 

La famille a été évacuée vers le Qatar, puis vers l’Allemagne, avant de finir son périple à Fort Bliss, au Texas. Le couple et leurs quatre enfants, âgés de 17, 9, 6 et 3 ans, ainsi que tous les autres Afghans évacués par les Etats-Unis, sont dans l’attente(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Crise humanitaire en Afghanistan : un système de santé à bout de souffre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles