Bâtiment, forêts, transports : ce qu'il faut retenir du rapport sur le climat en France

·1 min de lecture

S'adapter dès à présent plutôt que subir à l'avenir. Alors que les alertes se multiplient, alors que deux Français sur trois sont déjà exposés aux risques climatiques - sécheresse ou canicule -, le Haut conseil pour le climat a rendu mardi son troisième rapport annuel. Et ses conclusions sont claires : les efforts actuels sont insuffisants pour atteindre l'objectif d'une baisse de 40% de CO2 d'ici à 2030. Cela dit, il y a quand même du mieux. Ces dernières années, la France parvenait péniblement à réduire ses émissions totales de gaz à effet de serre avec - 1 1% par an. Mais en 2019, la baisse a été de 1,9 % exactement. On commence donc à voir bouger les choses dans plusieurs secteurs, notamment le bâtiment.

"Des vraies mesures structurelles, des avancées d'efficacité énergétique"

"C'est le chauffage dans le bâtiment qui est la première source d'émissions et on passe maintenant à du chauffage électrique, à des réseaux de chaleur, à du chauffage basé sur le bois. Et du coup, on a moins d'émissions", relève la Franco-Canadienne Corinne Le Quéré, présidente du Haut conseil pour le climat. "On a aussi beaucoup de rénovation énergétique dans le secteur du bâtiment. Mais on manque de vue d'ensemble. Pour aller plus vite et aller plus en profondeur, il faudrait avoir vraiment une ambition d'ensemble du parc."

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Hormis le bâtiment, il y a aussi l'industrie qui progresse grâce à certains procédés moins polluants et le se...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles