Bâtiment : les entreprises du secteur à l’arrêt

Les chantiers sont complètement à l’arrêt. Bertrand Delaunay, patron de 35 salariés, a dû stopper tous ses travaux, notamment les chantiers publics. Pour lui, les conséquences de l’épidémie de coronavirus, ce sont 50 000 euros de chiffre d’affaires en moins chaque jour, du personnel qui ne peut pas travailler, et l’incertitude concernant une possible reprise. "On nous dit de reprendre, mais il faut que les chantiers rouvrent. On a des chantiers publics qui sont encore fermés et on ne sait pas quand ils vont rouvrir", explique l’entrepreneur. Les entreprises dénoncent un discours contradictoire du gouvernement Actuellement, 80% des entreprises du BTP ne tournent plus pour des raisons sanitaires. Un choix fait contre l’avis du gouvernement. Pour le président de la Fédération du bâtiment, les discours sont contradictoires. "Il y a un durcissement des conditions de déplacement et de vie, et dans le même temps, on nous demande de reprendre absolument les chantiers sous menace de ne pas prendre en compte le chômage partiel pour les entreprises", explique Jacques Chanut. D’autres entrepreneurs ont, eux, réussi à se réorganiser.