Publicité

Azerbaïdjan: le président Ilham Aliev reconduit sans surprise pour un cinquième mandat

En Azerbaïdjan, l’élection présidentielle anticipée de ce mercredi 7 février aura été sans surprise. Le président Ilham Aliev, 63 ans, qui a succédé en 2003 à son à la tête de l’ex-république soviétique, aurait été réélu avec plus de 90% des voix, selon des résultats provisoires. Il briguait un 5ᵉ mandat consécutif. M. Aliev a voté à Khankendi, la capitale du Haut-Karabakh, province tout juste réintégrée au sein de l’Azerbaïdjan, mais totalement désertée par ses plus de 100 000 habitants, Arméniens, qui ont préféré fuir fin septembre dernier plutôt que de vivre au sein du régime azerbaïdjanais.

Avec notre correspondant à Tbilissi, Régis Genté

L’élection aurait dû se tenir au printemps 2025, mais début décembre, le président Aliev avait annoncé cette élection anticipée.

Pour justifier le bousculement du calendrier électoral, le président Aliev a invoqué l’entrée du pays dans une « nouvelle ère ». Référence à la réintégration du Haut-Karabakh au sein de l’Azerbaïdjan, après la guerre, et la victoire, de 2020, et l’offensive de septembre dernier dans cette province peuplée d’Arméniens qui échappait à son contrôle depuis trois décennies.

C’est d’ailleurs dans la capitale du Karabakh, qui a retrouvé son nom azéri Khankendi, que le chef de l’État a voté ce mercredi.

Pour le reste, le scrutin a été à l’image de tous les autres depuis 1991 et l’indépendance de la république azerbaïdjanaise, à savoir aux antipodes d’une élection libre.

L’opposition a boycotté cette présidentielle, jugeant ne pas avoir le temps de s’y préparer après l’annonce début décembre seulement d’un scrutin anticipé.


Lire la suite sur RFI