Aymeric Caron candidat aux législatives à Paris pour la Nupes de Jean-Luc Mélenchon

L'ancien journaliste, très engagé pour l'écologie et le bien-être animal, a soutenu Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle et a fait alliance avec l'Union Populaire.

POLITIQUE - Après avoir soutenu Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, l’ancien journaliste Aymeric Caron s’engage à ses côtés pour les législatives. Ce mardi 3 mai, il annonce dans Le Parisienêtre candidat sous la bannière de la Nouvelle union populaire écologiste et sociale (Nupes) dans la 18e circonscription de Paris.

“Honnêtement, jusque très récemment, je ne pensais pas être candidat”, affirme Aymeric Caron. Mais c’est un prolongement assez logique de mon parcours où je suis passé du journalisme au journalisme engagé, puis à l’écriture de livres où j’aborde des projets de société que je veux porter aujourd’hui sur le plan législatif.”

Dès le mois de janvier, Aymeric Caron avait annoncé un accord avec l’Union populaire de Jean-Luc Mélenchon en vue des législatives. “Il y aura d’autres candidats REV (Révolution Écologique pour le Vivant, son micro-parti, NDLR) en France”, assure-t-il désormais. Le militant écologiste, très engagé pour la cause animale, reconnait “des différences” entre ses convictions et celles des insoumis sur certains points. “Par exemple, je défends l’idée qu’un jour, nous devrons instaurer une société où les animaux ne devront plus être tués pour être mangés. L’Union populaire ne réclame pas la fin de la viande mais, au sein de la REV, je vais continuer à le faire”, assure-t-il.

Une circo gagnée par la droite en 2017 désormais macroniste

Il sera en charge de gagner la 18e circonscription de Paris, qui englobe dans le nord de la capitale le 18e arrondissement et une partie du 9e. Dans cette circonscription, Jean-Luc Mélenchon a réuni 36 % des voix au premier tour contre 33,4 % pour Emmanuel Macron.

Une victoire facile en perspective ? Pas forcément. Aymeric Caron devrait avoir face à lui un adversaire bien implanté localement : le sortant Pierre-Yves Bournazel, élu en 2017 sous les couleurs LR et désormais membre de la majorité à travers le parti Horizons d’Édouard Philippe.

S’il se représente, Pierre-Yves Bournazel sera à sa troisième candidature dans cette circonscription. En 2012, représentant de l’UMP, il avait été largement battu par le candidat socialiste Christophe Caresche. Avant de prendre sa revanche 5 ans plus tard. Face à une gauche éparpillée entre écologistes, (Caroline de Haas), socialistes (Myriam El-Khomri) et insoumis (Paul Vannier), Pierre-Yves Bournazel s’était imposé avec 53,6 % au second tour face à l’ancienne ministre du Travail (46,4 %), mal en point dans l’opinion après le vote de la loi qui porte son nom.

À voir également sur Le HuffPost: Accusé par la Macronie de se renier sur l’Europe, EELV répond

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Législatives : accord en vue entre LFI et le PCF, "des points de blocage" avec le PS

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles