Qui était Ayman al-Zawahiri, le successeur de Ben Laden à la tête d'al-Qaïda?

À la tête d'al-Qaïda depuis la mort de Oussama ben Laden, l'Égyptien Ayman al-Zawahiri, dont la mort a été annoncée lundi par Joe Biden, a théorisé l'essaimage des franchises jihadistes sans vraiment les contrôler.

S'il fut l'un des concepteurs des attentats du 11 septembre 2001, « le plus grand succès de Zawahiri est d'avoir maintenu Al-Qaïda vivante », selon Barak Mendelsohn, professeur à l'université Haverford de Pennsylvanie. Mais il a dû pour se faire multiplier les « franchises » et les allégeances de circonstances, de la péninsule arabique au Maghreb, de la Somalie à l'Afghanistan, en Syrie et en Irak. Et accepter que celles-ci s'émancipent peu à peu.

Le théoricien à la barbe fournie et aux larges lunettes, aisément reconnaissable à sa bosse sur le front, était entré dès l'âge de 15 ans chez les Frères musulmans. Il aura survécu à plus de 40 ans de jihad, une rarissime longévité, avant d'être tué à 71 ans dans une attaque de drone.

Annoncé mort ou mourant à plusieurs reprises, il avait multiplié récemment les signes de vie. « L'aisance et la capacité de communication apparemment accrues d'al-Zawahiri ont coïncidé avec la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans », selon un rapport de l'ONU publié à la mi-juillet.

► À écouter aussi : Géopolitique - Amplification de la menace jihadiste ?

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles