Ayant été victime de racisme, elle veut sensibiliser par l'éducation

Brut.
·1 min de lecture

En 2018, Cécile Djunga a fait une vidéo pour dénoncer le racisme qu'elle subissait lorsqu'elle présentait la météo en Belgique. La vidéo a fait un buzz international, avec plus de 2,5 millions de vues en 48 heures. Elle a ainsi lancé un appel à la tolérance initiant de nombreux débats. "C'était juste le cri d'une nana qui était en détresse, d'une citoyenne qui voulait dire "non mais en fait, on a pas le droit en fait, faut arrêter." C'était pas du tout à la base un acte politique, j'étais pas engagée dans une association", raconte Cécile Djunga, comédienne et animatrice TV.

L'éducation pour faire évoluer les mentalités

Suite à la vidéo, elle est invitée aux Nations Unies, devient ambassadrice du Musée Royal de l'Afrique Centrale et participe à de nombreuses campagnes en faveur de la lutte contre les discriminations. "En faisant ce coup de gueule, je me suis dit que j'avais envie de pouvoir faire des actions concrètes, contre le racisme notamment de sensibiliser, d'éduquer, je pense vraiment que l'éducation est un vecteur hyper important pour faire évoluer les mentalités, c'est pas moi qui l'ai dit, c'est Nelson Mandela, avec une phrase que j'aime beaucoup qui dit que l'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde", (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi