Aya Nakamura, la Pop Queen française dont le nouvel album, "Aya", bat déjà des records

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Les chiffres donnent le tournis : quatre jours après sa sortie, AYA, son troisième opus, a été téléchargé plus de 12 millions de fois sur la plateforme Spotify, devenant ainsi le troisième album le plus écouté au monde devant celui du groupe AC/DC, selon des chiffres communiqués par la plateforme.

A l'évocation de ces chiffres, la chanteuse Aya Nakamura semble comme prise de vertige : "Waoouu je savais pas, c'est vraiment génial", s'enthousiasme-t-elle. "J'étais un peu stressée car je m'étais demandée si je devais faire la même chose que "Nakamura", alors que j'avais envie d'autre chose". Pour son nouvel album, elle explore "le sentiment amoureux sous toutes ces facettes". "Façon Nakamura", bien sûr. Avec des textes directs, comme Préféré, référence à ses positions sexuelles favorites, le tout sur des tonalités très pop.

"J'invente rien"

Son deuxième album, Nakamura, sorti en 2018, est celui qui a changé sa vie. Porté par les deux hits Djadja (700 millions de vues sur YouTube), et Pookie, l'album s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.

Dans Djadja, elle raconte ses déboires amoureux avec un ex à qui elle demande des comptes : "J'entends des bails atroces sur moi", lui lance-t-elle. "Des bails", comprenez des choses. Et elle poursuit : "A c'qui paraît, j'te cours après ? Mais ça va pas. Mais t'es taré, ouais. Mais comment ça, le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi