Axelle Laffont entièrement nue : elle s'affiche dans le plus simple appareil pour fêter une grande nouvelle

·1 min de lecture

La campagne de vaccination s'intensifie en France au moment où les terrasses, musées et cinémas vont bientôt pouvoir réouvrir. Un maximum de personnes vaccinées apparaît comme une garantie vers un retour espéré à la normale. Certaines personnalités n'hésitent pas à afficher leur soutien à la vaccination, afin de convaincre les plus récalcitrants au sérum. Christophe Beaugrand qui a ainsi pu se faire vacciner le 11 mai dernier, a publié avec fierté une photo de son bras avec le pansement en demandant à ses fans de le suivre : « allez on se mobilise tous ensemble pour s’en sortir ! », a-t-il rédigé en légende de son cliché.

De son côté, la fille de Patrice Laffont, la comédienne Axelle Laffont, a également reçu le vaccin anti-Covid en ce lundi 17 mai. Mais pour la jolie blonde de 50 ans, point de photo de son bras ! La réalisatrice de MILF, très à l'aise avec son corps comme elle l'a à maintes fois prouvé par le passé, a posté un cliché d'elle entièrement nue pour fêter l'événement !

Axelle Laffont, même si elle se considère "assez pudique dans la vie", comme elle le confiait à Madame Figaro il y a 3 ans, prouve pourtant assez souvent le contraire ! Les téléspectateurs se souviennent sûrement de ses différents passages dénudés à la télévision, comme dans sa Carte Blanche pour le Grand Journal en 2015. Ou plus récemment, en 2018, lorsqu'elle a posé pour le magazine Playboy. C'est d'ailleurs vraisemblablement l'une de ces photos que la comédienne a ressorti pour fêter sa vaccination (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Jean-Jacques Annaud : cette phrase que le réalisateur a dite à sa femme avant le tournage de Notre-Dame brûle
PHOTO Cassandre (Koh-Lanta) bientôt mariée : elle dévoile sa bague de fiançailles
"Il est parti en une minute" : Marie Myriam anéantie par la mort de son mari
Faustine Bollaert : ce lien très intime et inattendu qu'elle a créé avec Laetitia Milot
Cécile (Mariés au premier regard) contrainte de déménager, elle blâme la production