Axel (Mariés au premier regard 2022) calme Caroline après leur rupture électrique : "Une fois la castration, pas deux"

Mariés au premier regard 2022 : "C'était ma décision d'arrêter, pas une question d'ego" répond Axel

Dans l'épisode 6 de Mariés au premier regard 2022 diffusé ce lundi 2 mai 2022 sur M6, les fans ont pu découvrir une scène de rupture entre Caroline et Axel. Les experts Estelle Dossin et Pascal de Sutter étaient au départ confiants pour le couple avec 80% de compatibilité, avant de voir que Caroline n'était pas vraiment heureuse en découvrant son mari le jour du mariage à Gibraltar...

Alors que Caroline a été très critiquée dans cette saison 6 de MAPR parce qu'elle n'était pas réceptive à Axel, c'est finalement Axel qui a décidé de quitter Caroline. Après la séparation, la candidate a réagi : "Il y a vraiment cru. Moi, je lui plaisais, donc il a essayé. C'est tout à son honneur. A la fin, il comprend qu'il y a un mur et il est redescendu. C'est ce que j'appelle renoncer", "je pense que c'est un peu l'ego masculin qui a voulu gérer la situation".

Dans sa story Instagram, le candidat de Mariés au premier regard 2022 a répondu aux critiques de Caroline sur son ego qui serait la raison de sa décision de rompre avec elle. "C'était ma décision d'arrêter, pas une question d'ego à se faire lourder. Je trouve ça déplacé en plus d'être hors sujet" a-t-il rétorqué, "1 fois la castration, pas 2. Renoncer, c'est choisir. J'avais tous les éléments me disant quel choix était le...

Lire la suite


À lire aussi

Romain (Mariés au premier regard 4) bientôt dans Les Anges après sa rupture avec Delphine ?
Delphine (Mariés au premier regard 4) et Romain : après la rupture, place au règlement de comptes
Jennifer (Mariés au premier regard 2022) en couple pendant le tournage ? Elle répond cash après les rumeurs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles