Axel Bauer : le jour où Philippe Manœuvre lui a sauvé la vie sur scène

·1 min de lecture

Sans Philippe Manœuvre, cela ferait bien longtemps qu’Axel Bauer ne serait plus des nôtres. Le chanteur a failli nous quitter quelques années seulement après le début de sa carrière. Propulsé très haut dans les charts à la fin de l’année 1983 avec sa chanson Cargo, le jeune rocker qu’il était alors a connu une période en demi-teinte dans les années 80. Entre la sortie de son premier tube et le carton d’Eteins la lumière en 1991, Axel Bauer a réalisé des ventes plus décevantes et s’est cherché. C’est au cœur de cette époque, en 1988, qu’il a failli s’éteindre brutalement. Il participait alors à un concert improvisé dans le cadre du Festival du Val d'Isère. « Gainsbourg est en train de jouer un blues, il y a une espèce d’atmosphère un peu bizarre, s’est-il souvenu sur franceinfo en 2019. On vient me voir en me demandant si je voulais jouer un truc, je n'avais pas très envie, il n'y avait pas trop d'ambiance. J'arrive je prends la guitare, et je m'électrocute avec le courant qui était mal branché. »

Cette incroyable histoire, Axel Bauer l’avait aussi racontée à Ici Paris en 2012, à l’occasion de la sortie de son autobiographie Maintenant, tu es tout seul. Il avait alors confié au magazine qu’il ne devait son salut qu'à Philippe Manœuvre, alors futur rédacteur en chef du magazine Rock & Folk. « J'ai failli mourir électrocuté. C'est Philippe Manoeuvre qui m'a sauvé la vie en shootant dans l'ampli défectueux », avait-il raconté. Une fois la prise arrachée, Axel Bauer a pu, peu à peu, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Tonya Kinzinger : la comédienne d'Un si grand soleil célèbre les 18 ans de son fils Sacha avec un tendre message
"Besoin d'une liberté absolue" : Alessandra Sublet explique pourquoi elle a divorcé deux fois
Rendez-vous en terre inconnue : comment Vianney a-t-il fait pour briser la glace avec les Afars en Ethiopie ?
Nabilla se prend pour Jean Castex à bord du TGV Paris-La Rochelle
Thomas VDB annonce la mort de son père : Flavie Flament, Tristane Banon... le soutiennent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles