Avril 1917 : Lénine quitte Zurich

Libération.fr

En ces premiers jours d’avril 1917, Lénine, contraint à l’exil en Suisse, quitte Zurich. Il brûle de rejoindre Saint-Pétersbourg où de premiers soulèvements ont éclaté. Cent ans après, le photographe allemand Thomas Dworzak de l’agence Magnum refait pour Libération ce voyage entrepris parquelques révolutionnaires russes. Une semaine en train dans le fameux «wagon plombé» aux portes verrouillées. Lénine n’est alors qu’un dirigeant du courant bolchevik au sein du Parti ouvrier social-démocrate, pas encore le père de la Révolution d’octobre. Quelques semaines plus tôt, le tsar a abdiqué, la Russie est désormais placée sous l’autorité d’un gouvernement provisoire.

Sur cette photo prise à l’hôtel Goldener Loewe, à Zimmerwald, village alpin où en 1915 les socialistes avaient réaffirmé leur internationalisme, on aperçoit une télévision. Russia Today y diffuse un documentaire où l’on voit Lénine dans son train. Avec en incrustation une citation de Nicolas II :«Autour de moi, tout n’est que traîtrise, lâcheté et tromperie.»«Que se serait-il passé si Twitter existait il y a cent ans ?» interroge le photographe.

Photo Thomas Dworzak. Magnum Photos



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Un manifestant tué au Venezuela
La peine de mort a été requise jeudi par le parquet du tribunal militaire de Yaoundé à l’encontre du correspondant camerounais de RFI,
Arnaldo Otegi et la raison d’ETA
Etats-Unis Gorsuch nommé à la Cour suprême malgré le blocage démocrate
L’attentat de Londres a fait une cinquième victime, une jeune Roumaine tombée dans la Tamise lors de l’attaque.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages