Avortement : le temps de l’illégalité raconté dans une bande-dessinée

Cinquante ans après sa publication dans Le Nouvel observateur, le manifeste des 343 femmes, ayant reconnu avoir eu recours à l’avortement, se raconte en images dans la bande dessinée Le Manifeste des 343. Histoire d’un combat (éd. Marabulles), écrite par Adeline Laffite et Hélène Strag, et illustrée par Hervé Duphot. "En 1971, la France était encore sous le coup de loi de 1920 qui interdisait l’avortement mais aussi la propagande sur le sujet. On ne pouvait donc pas informer et publier une tribune, c’était déjà aussi se mettre dans l’illégalité", rappelle Adeline Laffite, invitée du 23 heures, lundi 5 avril. "Les moments les plus forts sont ceux qu’on ne voit pas" Le Manifeste des 343. Histoire d’un combat revient notamment sur les "faiseuses d’anges", ces femmes qui pratiquaient des IVG illégalement à l’époque. "Nous voulions rappeler ce qu’était un avortement clandestin, une véritable boucherie pour les femmes, et en même temps, on ne montre pas la réalité dans son intégralité, les moments les plus forts sont ceux qu’on ne voit pas justement, qui sont suggérés, un nounours qu’une jeune fille sert pour ne pas crier, par exemple", précise Adeline Laffite.