Avortement aux Etats-Unis : "L'annulation de l'arrêt Roe vs Wade aura un impact sur la santé de toutes les femmes"

BRANDON BELL / AFP

Après la décision de la Cour Suprême de supprimer l’arrêt Roe vs Wade, l’avenir est incertain pour le droit à l’avortement aux Etats-Unis. Rencontre avec Anne Légier, docteure en civilisation américaine.

Vendredi 24 juin 2022, la Cour Suprême a annulé l’arrêt Roe vs Wade qui garantissait la protection de l’avortement au niveau fédéral. Ce sont les États qui vont désormais légiférer sur cette question. Quelles peuvent être les conséquences de cette décision historique ? Sciences et Avenir a interrogé Anne Légier, docteure en civilisation américaine et enseignante à l’université d’Aix-Marseille, spécialiste de l’histoire de l’avortement et de la contraception aux Etats-Unis. Dans cet entretien, elle décrypte les enjeux de l’interdiction de l’avortement sur la santé publique.

"On estime que 26 États pourraient interdire l’avortement dans un futur proche"

Sciences et Avenir : Quelles contraintes existaient avant la suspension de l’arrêt Roe vs Wade ?

Dr Anne Légier : C’était déjà difficile dans certains États avant l’arrêt Dobbs vs Jackson Women’s Health Organization (qui suspend Roe vs Wade, ndlr) avec un accès rendu plus compliqué aux soins. Cela se traduisait par des contraintes administratives visant les patientes ou les cliniques. Entre 2013 et 2016, plus de la moitié des cliniques pratiquant des avortements au Texas ont ainsi fermé à la suite d’une loi adoptée par l’État. Celle-ci obligeait les médecins à obtenir une habilitation auprès d’un hôpital de proximité et les cliniques à installer des équipements très coûteux. Si la Cour suprême n’avait pas bloqué la loi en 2016, le nombre de cliniques serait même passé de 40 à moins de 10. Les cliniques, qui ont historiquement pris en charge les avortements, sont plus vulnérables que les hôpitaux face à ces contraintes administratives ciblées.

A quoi va ressembler la carte des Etats-Unis concernant l’avortement selon vous ?

La carte risque d’être assez tranchée avec une division entre l’Amérique rurale, souvent conservatrice, et les États engagés dans la protection du droit à l’avortement, comme la Californie, New York ou l’Illinois. On estime que 26 États pourraient interdire l’avortement dans un futur proche et que 5[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

VIDÉO - Un militant escalade un pont à Washington pour protester en faveur du droit à l'avortement

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles